The Mighty Blog

Avengers #40

S.H.I.E.L.D. contre Avengers contre Illuminatis contre Cabale, dernier round ? Tous les anciens alliés tentent de se détruire, et la guerre entre les équipe prend un tournant dramatique. Secret Wars arrive à grand pas, Jonathan Hickman et Stefano Caselli nous y préparent.

Avec l'idée de faire un bond dans le temps de six mois, les séries Avengers sont devenues encore plus mystérieuses qu'avant. Depuis le début de Time Runs Out, on se demande comment les personnages en sont arrivés à un tel stade de division. Si on reste toujours dans le flou aujourd'hui sur énormément d'éléments, on assiste en tous cas à un énorme twist, et un point important dans l'arc.

Après la révélation de deux de ses atouts (d'anciens alliés), Reed Richards a joué une carte importante, et doit en tirer le plus possible. Le numéro est composée à moitié d'une discussion plus qu'attendue entre Steve Rogers et une partie des Illuminatis, et l'autre sur la résolution d'un conflit qui traine depuis des années (la destruction du Wakanda durant Avengers Vs. X-Men). Le tout révèle énormément sur les manipulations des Illuminatis de ces derniers mois, et fait enfin avancer une intrigue qui avait tendance à traîner en longueur.

Du coup, il se passe tellement de choses dans ce numéro que ça en fait un des meilleurs de la série. Hickman se fait plaisir avec ses dialogues entre deux grands leaders, une discussion de grands hommes comme il les affectionne, et les écrit de manière très juste (et pour la première fois depuis longtemps, Steve Rogers n'est pas juste un abruti). Les intrigues se rejoignent, se résolvent, et on entre dans ce qui va être le dernier acte de cette saga intriguante, qui révèlera normalement tout son potentiel dans les derniers numéros.

Le gros twist du numéro était attendu depuis le début de la série, et est ici parfaitement amené. La construction du numéro, entrecoupé de flashbacks et d'un humour mordant de la part de Sunspot et Rocket, est un vrai modèle du genre. Les dernières pages sont jouissives, et si on a du mal à croire à un tel twist, il faut reconnaître à Hickman une ambition certaines. Il tue, détruit, et s'il ne fait pas ça comme ce sadique de Remender, il arrive à rendre le tout (un peu plus) crédible et rend son lecteur impatient.

En prime, Stefano Caselli fait un travail remarquable, qui laisse penser qu'on ne donne pas assez de numéros au dessinateur : il excelle dans son style, et rend des pages incroyables. C'est très cartoon mais en restant réaliste, bien détaillé, et sans aucun défaut majeur.

Avengers (2012-) 040-000Avengers #40

Marvel Comics • Par Jonathan Hickman & Stefano Caselli • $3.99
Time Runs Out, comme toujours chez Hickman, est une saga qui met du temps avant de séduire son lecteur. Construit sur le (très) long terme, l'arc est la preuve que l'auteur préfère prendre le temps de mettre en place ses pions, pour finalement éclater la tête du lecteur avec le plateau d'échecs.