The Mighty Blog

Avengers #41

 Plus que trois mois avant la fin de l'ère actuelle pour l'univers Marvel, les intrigues s'entremêlent, et les univers se rapprochent... Jonathan Hickman continue ses projets hors-normes, et prépare Secret Wars...

Vous l'aurez compris dès la couverture, le numéro se passe majoritairement dans l'univers Ultimate, qui est voué à fusionner avec l'univers habituel, le 616. Le numéro est très lent, quasi-entièrement composé de dialogues, et si vous n'aimez pas les machinations d'Hickman, vous allez déprimer.

On retrouve donc Reed Richards, ancien génie qui avait détruit  Asgaard et la moitié de l'Europe (???), qui retrouve du travail pour défendre sa Terre... Tout s'enchaîne très vite dans la construction de son parcours, tout est rappelé pour les lecteurs qui n'auraient pas suivi, et les révélations sur son destin sont là. Il devient une menace directe pour la suite, et la dernière page semble confirmer ça... Entre temps, on voit ce que devient le côté cosmique et le conseil des grandes civilisations lancés par Bendis, qu'on n'avait pas vu depuis Infinity...

Du coup, à quelques mois de Secret Wars, il faut reconnaître que tout ça est grand, gigantesque même, et peut-être trop pour que ce soit maîtrisé. J'aime Hickman et je crois qu'il peut avoir un des plus grands events de Marvel (vu les ambitions, on peut l'espérer), mais là, il y a trop de choses pour que ce soit réglé en huit numéros. Soit il se lance dans une histoire avec seulement deux intrigues comme Infinity, soit il fait quelque chose de beaucoup plus gros, en rassemblant tous ses personnages au même endroit.

Le problème est que pour l'instant, il a TOUS les personnages présents : ses équipes Avengers englobent énormément de héros, il se sert du cosmique depuis le départ, et il a même balancé plus d'idées sur les mutants en un numéro que Bendis depuis un an (hop, un troll). Soit il a une excellente ligne directrice et une vraie supervision, soit il risque de se planter.

Pour l'instant, le numéro est très réussi, et se montre même carrément jouissif sur la fin. Il faudra par contre avoir lu le run d'Hickman sur les Ultimates pour tout apprécier, mais c'est suffisamment bien fait pour que ça passe. Cependant, c'est très bavard, et si c'est agréable d'avoir les réponses aux questions soulevées précédemment, c'est plus un numéro de transition qu'autre chose.

Par contre, Mike Deodato Jr continue à sublimer les dialogues d'Hickman. Il n'a pas beaucoup de place pour l'action, et hormis une petite explosion et un Miles Morales prometteur pour la suite, c'est majoritairement calme. Il en profite pour booster ses décors et les visages des personnages, les deux étant incroyablement riches. C'est toujours d'un autre niveau...

 

Avengers (2012-) 041-000Avengers #41

Marvel Comics • Par Jonathan Hickman & Mike Deodato • 3$99

On est aussi impatient et excité qu'inquiet pour Secret Wars. La saga pourra être incroyable comme brouillonne, mais Hickman se donne bien les moyens de réussir. Ce numéro le prouve.