The Mighty Blog

Avengers: Rage of Ultron

Le film Avengers: Age of Ultron arrivant bientôt au cinéma, Marvel Comics décide de capitaliser sur le super-vilain. C'est dans ce but que la Maison des Idées a commandé un Original Graphic Novel à Rick Remender, Jerome Opeña et Pepe Larraz. Nommé Avengers: Rage of Ultron, ce récit complet vient à faire une psychanalyse du robot tout en revenant sur les fondations du personnage.

Il y a quelques années, les Avengers empêchèrent Ultron de s'attaquer à New-York et à assimiler sa population. Alors que l'équipe pensait avoir détruit le robot grâce à son créateur, Hank Pym, il revient maintenant en envahissant le satellite de Saturne, Titan. Starfox, le frère de Thanos et ancien Avengers, arrive à échapper à l'assimilation et va demander de l'aide à ses anciens coéquipiers. Sauf que l'équipe est bien changée et les tensions au sein du groupe sont palpables. Pourtant, le temps presse, Ultron transformé en planète s'approche de la Terre prêt à se venger.

Nous le savons, Rick Remender aime les situations désespérées voire extrêmes. Mais d'une certaine manière, le scénariste nous fait une belle leçon d'histoire retraçant l'évolution d'un même groupe dans les années 70/80 à nos jours. La version passée est débordée lorsqu'un seul robot attaque la ville, la version actuelle doit faire face à une planète robotique qui assimile tout ce qui bouge.

Il y a aussi la dynamique de groupe qui a changé et Remender le retranscrit très bien. Les fans des Avengers de l'époque apprécieront fortement la scène d'introduction. Nous retrouvons ainsi la relation Captain America/Hawkeye d'antan, le Beast blagueur de l'époque (il manque tout de même Wonder Man, et ça aurait été parfait) et le couple Wasp/Yellow Jacket avant que celui-ci ne tombe en dépression.

L'équipe moderne - proche des Uncanny Avengers de Remender - est pas mal non plus. Le scénariste arrive à donner un moment de gloire à chacun d'entre eux. Ainsi Spider-Man sort des blagues bien vues, Sabretooth (inversé suite aux événements de Axis) est fun, Thor est peu utilisée mais efficace, Quicksilver est cynique, Captain America est aussi bien écrit que dans All-New Captain America... Et puis, il y a l'invité, Starfox. Le personnage est rudement bien écrit et le scénariste le met bien en avant.

Mais, l'histoire focalise surtout sur le triangle Hank Pym, Ultron et Vision ; le père, le fils et le petit-fils. Remender trouve là une thématique forte avec des personnages qui, mis ensembles, deviennent très intéressants. Remender aime utiliser des ennemis charismatiques et, avec Ultron, il est servi. Surtout que la construction de son histoire est faite de manière à ce que Ultron soit d'abord présentée une menace impersonnelle avant de devenir quelque chose d'autre semant le doute dans l'esprit des héros et les forçant à des choix radicaux.

Le scénariste aime également les tensions au sein de son groupe de héros. Ici, il utilise une thématique chère à Marvel sur le droit de vie et de mort des super-héros sur leurs ennemis cela placé dans le contexte qui affecte personnellement Vision. Le discours autour de ce thème amène des moments intéressants notamment sur la perception de Pym sur Vision.

Et puis, afin de parfaire son récit, il y a un moment intense qui est autant visuellement efficace que fort en émotions. Je fais référence à la scène finale, du coup, je ne révélerai pas ce dont il s'agit.

Le Graphic Novel se lit particulièrement bien et il procure beaucoup de plaisir. L'action ne s'arrête jamais mais, comme dans un bon récit de Remender, ce n'est pas au détriment de l'histoire ni de la tension entre les personnages. S'il n'y avait qu'un seul défaut à l'histoire, c'est que je n'arrive pas à la situer dans la chronologie Marvel. En effet, vu la conclusion de ce récit, on se demande quand cette aventure se déroule. J'opterais pour après Secret Wars... Ça me dérange un peu (surtout le fait de ne pas savoir, en fait) mais cela ne gêne pas tant la lecture que ça.

Remender retrouve son ami Jerome Opeña aux dessins. Les deux compères ont déjà proposé l'excellent Fear Agent et Uncanny X-Force et le premier connait la force du second. Et, ça se voit. Les pages du dessinateur sont dynamiques et bourrées de détails. Dans les interviews Remender disait que le format Graphic Novel collait au style du philippin, il ne mentait pas. Il est accompagné de Pepe Larraz qui est LA star montante de Marvel Comics. Je ne dirais pas qu'il est impossible de différencier les deux dessinateurs mais le changement ne choque pas. Les deux ont la même force. Aidés par Dean White aux couleurs, l'ensemble est fabuleux. Vos yeux ne s'en lasseront pas comme le prouve l'image ci-dessous.

Avengers---Rage-of-Ultron-Sample

Je signale également que l'édito de ce Graphic Novel est signé Kurt Busiek qui a écrit, selon moi, la meilleure histoire jamais écrite sur Ultron, Ultron Unleashed. Il explique tout son amour pour ce personnage, et cela met dans l'ambiance de l'histoire qui suit.

Avengers---Rage-of-Ultron-CoverAvengers: Rage of Ultron

Marvel Comics • Par Rick Remender, Jerome Opeña & Pepe Larraz • $24.99
Ce Graphic Novel propose quasiment 100 pages de bonheur. L'histoire est passionnante et propose une approche très intéressante avec beaucoup d'actions et de grands moments. En plus, les deux dessinateurs assurent. Bref, je suis content de mon achat et vous le recommande fortement.