The Mighty Blog

Avengers Standoff: Assault On Pleasant Hill Omega #1

Ça y est ! Le cross-over du printemps de Marvel Comics se termine avec Avengers Standoff: Assault On Pleasant Hill Omega, ce one-shot réalisé par Nick Spencer, Daniel Acuña et Angel Unzueta. Un épisode peut-être plus centré sur l'avenir du Marvel Universe que sur la résolution même de l'intrigue.

L'épisode se déroule en deux temps. Étrangement, Marvel n'a pas opté pour le choix de confier ces deux temps à chacun des dessinateurs. En effet, Angel Unzueta est en charge du début d'épisode puis il s'occupe du second temps. Le reste est confié à Acuña. La différence tranche pas mal quand même mais le script est assez bien pensé pour permettre la transition.

Donc, comme je l'écrivais, l'épisode se déroule en deux temps. Le premier est l'histoire contée par Avril Kincaid, l'agent du S.H.I.E.L.D. qui se faisait passer pour l'institutrice de Pleasant Hill. Elle raconte comment elle trouve l'arme secrète qu'elle cherchait et comment elle a permis de sauver les Avengers et la Unity Squad des hommes de main de Zemo. Cette partie est inutilement bavard mais Spencer arrive à placer de bonnes blagues ce qui rend la lecture moins laborieuse. Le problème est que le rôle d'Avril est tout simplement minimisé. Le scénariste prend l'espace d'une page complète pour balancer une tonne de blagues sur le retour de Steve Rogers à un jeune âge mais, l'Agent du S.H.I.E.L.D. devient la nouvelle Quasar et tout le monde s'en fout. Nous sommes à deux doigts du deus ex machina si Spencer n'avait pas prévenu depuis un moment qu'elle tiendrait un rôle important.

Avengers-Standoff---Assault-On-Pleasant-Hill-Omega-001-features

Mais, malgré ce côté expéditif, l'épisode est loin d'être inintéressant grâce à sa seconde partie qui s'intéresse à Maria Hill et comment elle réagit face à l'échec de Pleasant Hill. Spencer montre une directrice du S.H.I.E.L.D. qui semble apprendre de ses erreurs - jusqu'à la prochaine histoire avec le plan hyper secret et néfaste de l'organisation. Ensuite, le scénariste place ses pions comme Zemo et Solvig, les nouveaux Thunderbolts et la nouvelle Quasar afin de montrer les éléments qui lui serviront dans ses histoires à venir - mais aussi de ses petits copains scénaristes.

Cette partie-là devenue quasi obligatoire dans chaque événement et cross-over Marvel depuis quelques années déjà est peut-être mieux traitée que la résolution de l'intrigue principale. Peut-être qu'un jour nous aurons un événement qui arrive à bien gérer la fin de l'intrigue et la piste vers la suite - bien que Secret Wars y arrivait presque.

La changement de dessinateur est un peu brutal dans le sens où la comparaison avec Acuña fait forcément mal. Il arrive à gérer les larges castings, à personnaliser chacun des protagonistes, à faire des scènes de dialogues dynamiques et des bastons grandioses. En plus, il donne à Steve Rogers un côté baroudeur aventurier très agréable. Du coup, Uzuerta, sans être désagréable, ne rivalise guère.

Avengers-Standoff---Assault-On-Pleasant-Hill-Omega-001-CoverAvengers Standoff: Assault on Pleasant Hill Omega #1

Marvel Comics • Par Nick Spencer, Daniel Acuña & Angel Unznueta • $4.99
La conclusion n'est pas décevante. Le cross-over a apporté son lot de nouveautés et c'est tant mieux. J'aime bien l'idée qu'a eu Marvel de faire de Spencer l'un de ses nouveaux architectes du Marvel Universe, cela change vraiment les choses.