The Mighty Blog

Avengers & X-Men: Axis #5

Deuxième partie du deuxième chapitre de Axis, Inversion. Les héros sont transformés en vilains et c'est le bordel. Avengers & X-Men: Axis de Rick Remender continue sans aucun indice de là où nous emmène l'histoire mais c'est jouissif.

Lors de la précédente critique, mon cher ami Toine vous disait que l'intrigue n'avançait pas et que Rick Remender prenait trop de temps en nous montrant l'inversion. J'aurais pu être d'accord avec lui si cela s'étalait sur ce numéro. L'épisode précédent était une introduction aux conséquences de ce qui est arrivé sur Genosha. Ici, le scénariste continue sur sa lancée maintenant que le lecteur a bien compris l'effet de l'inversion et il peut faire interagir les "nouvelles versions" de certains des protagonistes qui étaient sur l'île pour créer un chaos ambiant.

Ceux qui connaissent les méthodes de Remender savent qu'il aime les trame narratives biscornues. Ici, par exemple, il prend le temps avec un ton léger et humoristique avant de faire rentrer Spider-Man et Nova dans le monde fantastique - celui où l'aventure bascule selon le schéma du héros de Joseph Campbell. Également, après nous avoir montré les changements, le scénariste nous explique ce dont nous nous doutions.

Mais tout se fait dans l'urgence de l'action. Les Avengers de Captain America sont prêts à tout pour retrouver le Red Skull. Les X-Men, eux, utilisent la manière forte pour le récupérer. Voire très forte !

Ce n'est pas le meilleur de Remender, clairement. Le scénariste doit se plier aux règles des "big event" tout en lançant les intrigues des séries tie-in. On reconnaît son style mais il ne semble pas très à l'aise. De plus, il s'amuse avec des héros très méchants voire caricaturaux. Quant à des personnages comme Magneto, on constate que l'inversion est plus subtile. On sent le mutant plus posé et plus serein mais il reste l'homme ni gentil ni méchant. Par contre, il écrit un Peter Parker très réussi au niveau de l'humour. Si le Tisseur vient à rencontrer Deadpool sous la plume de Remender, cela risque d'être terriblement drôle.

Avec ces effets un peu forcés et ses héros inversés lourdement caricaturaux,  tout cela ressemble à quand Remender détruit la Terre : le lecteur n'y croit pas. Mais, il fort à parier qu'un plan plus important est caché derrière ce joyeux bordel. Pensez à l'arc de Captain America avec Iron Nail...

Lorsque Axis sera publié en omnibus, cela sera un joyeux bordel. Chaque tie-in se situe à un moment précis de l'histoire principale. Mais c'est surtout la cohérence graphique de celle-ci qui va en pâtir. Je ne comprends pas le choix de Marvel de ne pas avoir opté pour un seul dessinateur (fiable) pour cette histoire comme Mark Bagley par exemple qui est tout à fait capable de dessiner autant de personnages. Non ! L'éditeur a ainsi choisi de nous mettre 3 dessinateurs aux styles différents - pas forcément opposés. La cohérence semble être que les dessinateurs donnent cette impression de s'être dépêchés de dessiner. Le travail de Terry Dodson n'est pas vilain mais on l'a vu plus en forme. Bagley, cela aurait été tellement bien...

Avengers-&-X-Men---Axis-05-CoverAvengers & X-Men: Axis #5

Marvel Comics • Par Rick Remender & Terry Dodson • $3.99
Axis n'est pas l'une des meilleures maxi-séries événements qu'on ait pu avoir mais c'est terriblement fun et tout avance très vite. Personnellement, je suis plutôt pris dans le jeu et je n'ai pas envie de décrocher malgré les faiblesses certaines. Ce qui est regrettable c'est le changement perpétuel d'artistes qui casse un peu la cohérence du tout.