The Mighty Blog

Batman #25

Le premier chapitre (sur trois) de Zero Year est terminé. Dans ce numéro commence le second, Dark City Scott Snyder continue à revisiter les origines de Batman.

Après tout le raffut chez Ace Chemicals, Batman est poursuivi par la police. À l'ancienne. Mais pendant ce temps-là, de nouvelles menaces se préparent à frapper.

Si l'on doit reprocher une chose à Snyder c'est de donner une mémoire de poisson rouge à ses personnages. C'est incroyable comment les événements majeurs de ses fins d'arc n'affectent jamais (ou peu) les personnages ou les arcs suivants. "Hop je lâche un mec dans un bain d'acide mais je reste le petit con d'avant.". On tourne la page et on passe à la suite.

Surtout que voir Snyder réécrire les origines de Batman, on s'attendait à y trouver des références (ou juste des clins d’œil) à The Court Of Owls ou à Death Of The Family (ce qui me semblerait logique dans la prochaine partie de Zero Year). Non du tout ! Et c'est dommage de voir Snyder ne pas installer sa mythologie dans ses nouvelles origines. Il aurait très bien pu, par exemple, caser les origines de Harper Row (la fille insupportable qu'on a vu à deux reprises dans le titre) et lier à jamais les origines du personnage à Batman. Voilà la différence entre le précédent run de Grant Morrison où tout s'imbriquait et celui-là où, au final, on lit des arcs distrayants mais qui ne semblent pas liées. Cela ne me gênerait pas si les histoires n'avaient pas ce côté "Batman ne sera jamais plus le même après".

Je trouve ça dommage. Surtout que je suis très intéressé par ces nouvelles origines qui, j'espère, m'apporteront les réponse quant à la continuité du titre (Damian, Dick Grayson, etc.). Pour le moment, Snyder ne fait rien de tout ça. Il préfère rajouter de nombreux ennemis à son histoire. Après Red Hood/Joker (qui en doute ?) et l'apparition de Riddler qui devrait jouer un rôle important dans la suite de l'histoire, le scénariste nous dévoile un nouvel ennemi qui est l'un des premiers ennemis historique de Batman mais qui a vite été rangé au placard. Sérieusement, vu ce qu'en fait Snyder, il aurait pu utiliser Scarecrow. Comme ça, on serait plus en raccord avec le film Batman Begins... Ah oui ! Parce que, comme je le prédisais le mois dernier, le scénariste emprunte des éléments au film de Nolan pour moderniser les origines du héros. On a d'abord le droit à Lucius Fox et la menace qui s'éveille dans le désert pourrait très bien être un certain Ra's Al Ghul.

Dernier point qui me dérange : c'est la poursuite de Batman par la police  en début d'épisode. Elle le poursuit sur seul prétexte qu'il a arrêté des terroristes. C'est limite pas très crédible. Mais la police est un peu idiote. Bruce Wayne aussi. L'échange entre Gordon et Wayne qui se conclut avec le nuage de chauve-souris est ridicule (presqu'autant que la scène de l'hologramme laissé par Thomas Wayne pour son fils). Genre, Gordon ne va pas faire le lien Wayne/justicier/chauve-souris.

Beaucoup de points dérangeants pourtant Batman #25 est une bonne lecture. Encore très bavard mais l'épisode marche quand même lors de sa lecture. Cela est aidé par Greg Capullo qui est en forme (par contre s'il pouvait changer de coloriste ça ne ferait pas de mal) et dont le trait dynamique allège les montagnes de dialogues.

batman-025-coverBatman #25

DC Comics • "Dark City Part 1" Par Scott Snyder & Greg Capullo • $4.99
Cet épisode est une bonne lecture en soit mais les défauts du run de Snyder sur le titre ressortent fortement. Et puis, il y a cette impression qu'on connait déjà toutes les ficelles de Snyder. C'est peut-être parce que cet épisode est une transition entre le premier et le second acte de Zero Year et que, du coup, il ne se passe pas "grand chose". En tout cas, j'attends plus de ces nouvelles origines de Batman...