The Mighty Blog

Batman #31

Savage City continue. Il s'agit du troisième et denier chapitre de Zero Year, la saga en 11 épisodes par Scott Snyder et Greg Capullo retraçant les nouvelles origines de Batman. Cette fois, le justicier fait face au Riddler qui sème la terreur au sein de Gotham.

Ce mois-ci, je ne ferai pas mon lot habituel de critiques concernant l'arc en cours puisque cela n'affecte quasi pas cet épisode... Qui s'avère être très efficace.

D'abord, Snyder a laissé tomber depuis deux épisodes son sempiternel schéma d'épisodes (action - blabla - action - cliffhanger) et nous offre un épisode avec un rythme trépidant. Batman et Gordon passent à l’offensive et ce jeune duo n'est pas encore parfait mais est cordial. Au final, Zero Year n'aura pas été les origines de Batman mais celles de l'amitié entre les deux hommes.

Leur combat contre le Riddler omnipotent se passe en deux temps. Mais c'est clairement l'approche de Batman qui attire toute l'attention. On voit bien que si Bruce Wayne a mûri à causes de ses erreurs passées, il reste jeune et arrogant. Et c'est là, la force de l'écriture du personnage. Il n'est pas devenu le Batman qu'on connait en un claquement de doigt. Il évolue. Son affrontement oral avec le Riddler le prouve bien.

Maintenant, je trouve qu'à la fin de cet épisode, beaucoup de choses restent en suspens concernant les pistes lancées par Snyder depuis le debut de la saga et que tout risque de se raccorder dans la précipitation à coup de Deus Ex Machina comme on en a le droit à la fin de l'épisode. Mais, même si c'est gros, ça passe. On a au moins le mérite de comprendre la direction que prend Snyder. Et même si Zero Year est bourré de défauts, il y a quelques épisodes qui ont le mérite d'être vraiment bien. Et Batman #31 en fait parti. Même plus, c'est bien le seul depuis le début qui m'a donné du plaisir immédiat à la lecture.

Greg Capullo est toujours autant à l'aise sur le titre. Il s'amuse bien que ça soit avec le décor, les scènes d'action ou les expressions des personnages. Maintenant ce qui me chagrine toujours ce sont les couleurs de Fco Plascencia. C'est très coloré et ça peut donner une certaine ambiance. Mais il y a une scène où les effets spéciaux et les retouches sous Photoshop bouffent l'encrage et bousillent la scène.

Batman-31-CoverBatman #31

DC Comics • "Savage City Part 2" Par Scott Snyder & Greg Capullo • $3.99
Batman #31 est une bonne lecture. On retrouve le Batman made in Snyder celui qu'il nous impose mais qui se métamorphose petit à petit afin de tendre vers le héros qu'on aime tant. Le duo Gordon/Batman est magnifiquement efficace.