The Mighty Blog

Batman #48

La fin de l'arc Superheavy s'approche annonçant de manière certaine le départ de Scott Snyder et Greg Capullo de la série Batman. Je crois que je commence à attendre cela avec impatience.

Soyons clairs. Snyder est un très bon scénariste. Je lui reproche tout de même des dialogues longs, trop explicatifs donnant l'impression qu'il prend ses lecteurs pour des imbéciles. Parfois ça donne des choses grotesques avec des textes qui décrivent ce que nous montre le dessin. Ces dialogues sont d'ailleurs des techniques qu'il valorise auprès de ses élèves. Il suffit de lire le travail de Marguerite Bennett et James Tynion IV pour le constater. Mais, au-delà de ça, Snyder a de bonnes idées et il gère très bien le rythme de ses épisodes. Mais, il y a des choses qui passent moins bien lorsqu'il écrit Batman.

Autant, il s'amusait avec Jim Gordon en Batman, autant lorsqu'il focalise sur Bruce Wayne, c'est moins habile. Et, cet épisode est centré sur Wayne amnésique qui parle au Joker amnésique. Et ils parlent. Snyder nous tartine alors de dialogues longs et inutiles, abusant du fait que le lecteur sache qui les personnages étaient avant et qu'eux ont tout oublié. Ça a la subtilité d'un film avec Steven Seagle mais avec la prétention de faire du Jim Jarmush.

Et puis, les intrigues s'étalent sans être passionnantes. La fin de cet épisode était prévisible. Si encore le voyage avait été agréable. Le problème c'est qu'à force de semer des moments tentant de nous faire croire que cela n'arrivera pas, on sait que cela arrivera. Comme dans un épisode de Les Experts dans lequel les scénaristes tentent par tous les moyens de ne pas accuser le véritable meurtrier alors que le spectateur sait de qui il s'agit dès son arrivée à l'écran.

Je ne suis pas tendre, c'est vrai. Faut dire que Snyder abuse également sur la trame scénaristique autour de Mr Bloom avec des "zombis" qui envahissent Gotham. Depuis le numéro 1 de la série, j'ai l'impression de ne voir que ça dans la série... Des zombis. Je pense que Brian Michael Bendis a moins utilisé de ninja dans New Avengers que Snyder de zombis. Pourrait-on avoir de bonnes enquêtes et des situations qui varient un peu ? Le bilan de son run est gâché par peu de choses - et je ne parle même pas de son refus catégorique d'utiliser Damian - c'est dommage.

Capullo ne déçoit pas en revanche. Je peux comprendre ses détracteurs mais il a une technique irréprochable. L'ensemble est dynamique et malgré les dialogues longuets, il rend le tout fluide.

Batman-048-CoverBatman #48

DC Comics • Par Scott Snyder & Greg Capullo • $3.99
On s'approche de la fin de l'arc qui annonce ce que tout le monde attendait. Snyder ne propose aucune réelle surprise de ce côté-là, voire même il est agaçant en sortant le cliffhanger de cet épisode. Heureusement, la partie mettant en scène Gordon face à Bloom est dynamique et démontre le talent du scénariste et du dessinateur.