The Mighty Blog

Batman #49

Avant un cinquantième numéro de Batman qui promet de bouleverser la vie du Chevalier Noir, Tom King et Mikel Janin racontent comment le Joker réagit face à la grande nouvelle, et comment il va s'expliquer avec Catwoman...

Batman est à terre, après s'être pris une balle du Joker. Catwoman débarque dans l'église, face au Joker. Les deux vont essayer de s'entretuer, et vont finir au sol pendant les trois-quarts du numéro. C'est. Tout.

On sait que Tom King est un auteur talentueux, qui redéfinit les limites de la narration dans le comic-book. Sa série The Vision était incroyable, et il a prouvé que le titre Batman pouvait être une étude du genre plus qu'une suite d'aventures et de bagarres. Là, ce numéro est une énième preuve que King est au dessus de tous les autres auteurs, et qu'il écrit quelque chose qui sera étudié par des élèves d'ici quelques années.

Sans rire, si des chaînes YouTube comme Strip Panel Naked arrivent à tenir une vidéo d'analyse littéraire sur King, des enseignant.e.s le feront d'ici quelques années. Il y a une aisance dans la narration de l'auteur, qui arrive à rendre deux numéros par mois sans sourciller, qui force le respect.Là, dans ce numéro, les deux personnages principaux sont étalés au sol, et discutent. Entre l'analyse du rôle de Batman, la sexualité des méchants (c'est très probablement le MEILLEUR dialogue de l'année), ou les tentatives de meurtre emplies de tendresse, les échanges sont écrits à la perfection et énormément d'humour, donnant presque un côté parodique au titre.

Sauf que King est sérieux, et que c'est juste brillant. L'histoire a un côté intemporel, vu qu'elle revient sur toute l'histoire du trio Bat/Cat/Joker, et analyse les sentiments de chacun. Il y a de l'humour mais aussi beaucoup de mélancolie, et les rares éclairs de lucidité du Joker sont de grands moments. L'auteur gère ses personnages et sa narration comme aucun autre pourrait le faire en ce moment, et laisse pantois à la fin du numéro.

Mikel Janin a lui aussi un script extrêmement difficile, vu que l'action est quasiment inexistante. Pourtant, sa narration, ses découpages, et ses personnages sont absolument irréprochables. L'artiste est fait pour bosser avec un génie comme Tom King, et les deux se sont parfaitement trouvés.

Batman #49

DC Comics • The Best Man • Scénario : Tom King - Dessins : Mikel Janin - Couleurs : June Chung - Lettrage : Clayton Cowles • $3.99

Un numéro insolent, qui force encore une fois le respect. Faire discuter deux personnages au sol pendant quinze pages était un sacré pari, et Tom King y arrive sans aucun problème. Il est en train de se hisser au niveau des plus grands auteurs du genre, et il risque encore de nous surprendre…

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs