The Mighty Blog

Batman #49

Afin de pouvoir critiquer pleinement cet épisode de Batman, je suis obligé de révéler des éléments importants sur l'intrigue de l'arc en cours Superheavy. En effet, Scott Snyder, aidé du dessinateur Yanick Paquette, entame son approche vers la fin de son arc et de son run. Du coup, je conseille aux lecteurs de V.F. de ne pas lire ce qui suit.

Bruce Wayne est Batman et, il s'en souvient. Mais tout n'est pas encore clair pour le justicier laissé pour mort. Comme, par exemple, il n'a pas de souvenir de son plan de secours. En même temps, Alfred a décidé de ruiner ce plan afin de laisser Bruce vivre heureux mais est-ce dans la vraie nature du milliardaire ?

L'idée de réutiliser la machine à cloner aperçue dans le futur que nous a dévoilé Snyder dans la courte histoire de Detective Comics #27 est une très bonne idée. Comme je l'ai souvent dit depuis la fin de Batman #40, le fait que le Chevalier Noir se laisse mourir n'était pas crédible, il est du genre à avoir un plan de secours et il nous est dévoilé ici. Sauf que ça fait deus ex-machina à rallonge, inutilement complexe pour, finalement, pas grand chose. Parce que j'avoue ne pas croire que Wayne et Alfred aient réussi leur entreprise d'enlever le traumatisme de notre héros. Je me trompe peut-être mais entre la dernière case et ce que nous avons vu dans Darkseid War - qui se passe après Superheavy, tout semble dire que Batman est revenu tel que nous l'avions laissé avant. Ou, peut-être, que Snyder enterre sa version du Chevalier Noir, plus humain, plus faillible, et ramène celui qu'on a vu dans toutes les séries qu'il n'écrit pas [vous sentez la mauvais foi, là ? - NdR].

Quoiqu'il en soit, je trouve que Snyder en fait trop et on s'en l'esbroufe. Un peu à la manière qu'il a revisité les origines de Batman ou qu'il écrit les dialogues, il complique tout alors que ce pan de l'histoire aurait pu tenir que sur quelques pages. D'un autre côté, cela aurait enlevé tout le délire de revisite de Batman qui est certainement le moment le plus agréable de tout le run du scénariste sur la série - dommage que cela arrive sur la fin. En tout cas, il retrouve cette synergie avec Paquette, celle de leur collaboration sur Swamp Thing, et l'épisode gagne vraiment en fluidité.

Mais, j'ai du mal à m'extasier quand même, certaines choses sont facilement démontables - comme la motivation d'Alfred et surtout son retournement de veste. Le problème n'étant pas vraiment à imputer à Snyder mais plutôt à DC Comics qui laisse faire Snyder ce qu'il veut même si cela va à l'encontre de ce que proposait Grant Morrison au même moment. Tout comme l'éditeur laisse faire Geoff Johns (après tout, il est l'éditeur) qui ne suit absolument pas ce que Snyder construit dans son titre. Bref, malgré toutes la qualités du script de Snyder, il y a toujours des choses qui sont gênantes. J'espère en tout cas que la fin du run du scénariste sur le titre ne nous laissera pas ce goût amer en bouche.

Batman-049-CoverBatman #49

DC Comics • Par Scott Snyder & Yanick Paquette • $3.99
L'épisode est assez agréable à lire même si on a l'impression que c'est trop compliqué pour pas grand chose. Cela sans compter qu'en cherchant la petite bête, l'ensemble n'est pas très crédible ni même raccord avec tout ce qu'on a pu lire dans d'autres séries DC de ces derniers mois. En tout cas, le travail de Paquette est irréprochable.