The Mighty Blog

Batman #5

Le plaisir ne vient toujours pas...

I am Gotham se termine avec ce cinquième épisode de Batman. Autant dire que l'arc narratif de Tom King et David Finch a eu du mal à trouver sa voie. Mais, le scénariste décide enfin de prendre le titre à bras le corps... Malheureusement ?

Peu de temps être apparus dans les rues de Gotham City, Gotham et Gotham Girl, frère et sœur, sont devenus immaîtrisables. Alors que la seconde est en sûreté dans la Batcave avec Duke, le nouveau sidekick qui n'a pas de nom de Batman, Gotham est devenu fou, contrôlé mentalement, et détruit la ville qu'il est censé protéger.

Ainsi, pour l'arrêter, Batman décide de faire appel à ses amis de la Justice League puisqu'il n'a aucune arme capable connue de vaincre Gotham. Il s'agit de la bonne idée de l'épisode - voire de la série. Bien évidemment, dans la plus grande tradition de la série Batman depuis que Scott Snyder a pris les rennes du titre, aucune trace des autres héros de Gotham City.

Vous l'aurez compris le fantôme de Snyder rode sur le titre. Même si on voit bien que King commence à poser ses jalons, il se base uniquement sur le "Snyder-verse" (c'est à dire Batman #0-51) et rien d'autres. Pour le reste, il tente de l'humour en donnant à Alfred un "moment de gloire" devenant un sketch de Mister Bean - pour être plus gentil qu'un simple "ridicule" parce que le passage reste drôle. Surtout que la blague s'étend sur plusieurs pages ne laissant plus de place au reste de l'intrigue. Ainsi, le changement opéré dans la tête de Gotham Girl pour intervenir, elle qui ne veut pas faire de mal à son frère, est expédié.

C'est un peu comme s'il manquait des parties dans l'épisode. Peut-être comme au cinéma, DC prévoit de nous sortir la version longue pour les Trade Paperbacks (Hardcover only ?).

L'épisode se conclut alors brusquement avec, en plus, une vision du future révélée en voix-off sur le destin de Duke. Et, à ce moment-là, je me suis demandé si Snyder était au courant de cette histoire et si celle de All-Star Batman va dans ce sens ?

 

Et, si je m'en fichais ?

 

Après tout s'il se passe un truc de dingue, la presse anglo-saxonne se fera un plaisir de me le révéler. Je vais continuer pépère de lire Detective Comics pour avoir ma dose de Batman mensuelle mais je ne trouve pas mon bonheur avec la série "principale" - encore faut-il me prouver que ce n'est pas All-Star Batman.

Et dire qu'à l'annonce de la série, je pensais que c'était David Finch qui allait me faire quitter la série. Finalement, son boulot est la seule chose à laquelle je ne trouve rien à redire. En plus, je me prive du prochain épisode dessiné par Ivan Reis. Oui, là, j'en veux terriblement à Tom King.

Batman-005-CoverBatman #5

DC Comics • Par Tom King & David Finch • $2.99
DC Comics arrive à me faire arrêter Justice League au bout de 3 épisodes, il m'en a fallu 4 pour Superman et 5 pour Batman. Bien joué les gars ! Heureusement que tout Rebirth n'est pas de cette médiocrité. Et dire que j'ai privilégié ces titres au détriment d'autres séries fort sympathiques, elles.