The Mighty Blog

Batman Rebirth #1

Cette semaine, Rebirth s'étend aux différents titres de DC Comics avec, notamment, ce Batman Rebirth dans lequel Scott Snyder, Tom King et Mikel Janin dessinent la nouvelle ligne directrice du héros... qui n'en est pas une.

DC Comics a un problème. Je ne parle pas des ventes plutôt basses des derniers mois mais d'ordre éditorial. En gros, lorsque la Distinguée Concurrence a la bonne idée de faire un numéro 0 annonçant la nouvelle direction de son univers, elle décide d'étendre le concept à toutes ses séries. Le concept peut être alléchant mais l'exécution pêche pas mal.

Cet épisode de Batman semble nous indiquer que le ton sera identique que le précédent. Je sais très bien que Snyder co-écrit l'épisode mais, là où cet épisode prologue devrait nous donner envie, il envoie un mauvais signal aux gens qui, comme moi, commençaient à saturer du run de Snyder. Pis encore, le fait d'introduire Duke comme nouveau sidekick de Batman, disant "je n'ai pas besoin d'un nouveau Robin", est un majeur tendu aux fans de la continuité. Certes Duke est devenu adulte maintenant, il a tout à apprendre et il est docile, marquant la différence avec Nightwing, Red Hood, Red Robin et Robin mais aussi avec Blue Bird (devenue méchante finalement), avec Spoiler, avec Cassandra Cain, avec Batgirl, avec Batwoman, avec Batwing, avec Huntress, avec Azrael... Mais parmi tous ces potentiels sidekicks pour la plupart réintroduits dans la période New 52, Snyder n'avait pas trouvé sa perle. Bref, apparemment, il fallait à Snyder que SON Batman ait un sidekick que le scénariste ait inventé, se foutant royalement de la continuité.

Ça continue encore et encore...

Je ne dis pas que Duke se joignant à la Bat-Family soit une mauvaise idée, je critique la manière de l'introduire en tant que nouveau membre. Cela ressemble à un caprice de l'auteur.

Dans cet épisode, Batman affronte également Calendar Man. Le concept du revamp du héros est d'abord déroutant puisque son introduction et sa motivation sont clichés mais la manière dont le vilain évolue - dans le sens propre comme au figuré - est intéressante.

Maintenant, il s'agit d'un numéro 0, introduisant... pas grand chose, finalement. Du coup, difficile de savoir dans quelle direction Tom King va vraiment aller sur la série Batman. Et elle est peut-être là l'erreur éditoriale de DC, de trop miser sur les épisodes Rebirth pour donner envie alors qu'avec un tel épisode cela pourrait "démotiver" les lecteurs.

L'épisode n'est pas mauvais. Loin de là ! C'est très bien écrit et il se lit très bien. L'alchimie entre King et Janin est toujours aussi excellente et nous fait regretter que le dessinateur ne soit pas l'artiste de Batman et nous fait regretter que le dessinateur ne soit pas l'artiste principal de Batman puisqu'il est annoncé comme artiste secondaire de la série. La scène crypto-gay avec Bruce faisant ses exercices devant Lucius Fox est hilarante visuellement parlant. Je trouve que les pattes respectives des scénaristes sont bien marquées. Par contre, je ne suis pas certain qu'ils soient faits pour travailler ensemble sur plus d'un épisode.

batman-rebirth-001-coverBatman Rebirth #1

DC Comics • Par Scott Snyder, Tom King & Mikel Janin • $3.99
Batman Rebirth devrait donner envie de lire la suite, nous annoncer du changement et, finalement, nous avons l'impression de lire la suite logique de la précédente série. Une bonne chose ? Je n'en suis pas certain. De mon coté, l'impatience de découvrir King sur Batman n'est plus aussi forte...