The Mighty Blog

Black Knight #3

Le Black Knight et son épée sont toujours dans le Weirdworld, mais cette fois face aux Uncanny Avengers ! L'équipe de Steve Rogers tente de ramener Dane Whitman, qui aurait sombré complètement dans les ténèbres de son arme...

Le titre Black Knight m'a beaucoup plus sur son premier numéro, mais j'avais un peu peur du pétard mouillé. La complainte du chevalier à l'arme trop puissante et qui le rend malade me faisait un peu peur d'avance, vu que pour se renouveller, il allait falloir faire quelque chose de bien. Pourtant Frank Tieri s'en sort royalement sur ce numéro, qui confirme ma très bonne impression sur la série.

Le Black Knight, Dane Whitman, s'est retrouvé dans le Weirdworld suite à un "problème" avec les Avengers. Il semblerait que l'épée ait pris un nouveau contrôle sur lui, et lui fasse faire des choses pas forcément justes. Réfugié dans une terre pleine de monstres, il se voit traqué par les Uncanny Avengers...

Il n'y a pas grand chose qui fait avancer l'action dans ce numéro, hormis des flashbacks assez longs, et pourtant, je me suis éclaté. On est face à un mélange d'influences, allant aussi bien du récit chevaleresque qu'aux séries Avengers, avec un détour vers le fantastique pur et simple. Le mélange prend vraiment bien, et développe un peu plus l'excellente atmosphère du Weirdworld. On a l'impression que Marvel a confié les rennes de ce monde aux auteurs en disant "faites ce que vous voulez tant que c'est fun". C'est ce qu'on a, avec des chevaliers animaux, des serpents géants, ou des singes dans des armures.

En plus de ça, les Uncanny Avengers ont un chouette rôle ici, celui de policiers un peu énervés, et Steve Rogers a une vraie épaisseur. Entre son charisme et les blagues plutôt drôles de Deadpool (lourd mais pas trop), l'équipe fait office d'invitée de luxe, et on ne s'en plaint pas. Je ne sais pas si Frank Tieri compte inviter d'autres séries pour rendre son récit plus vivant, mais je ne m'en plaindrais pas si c'était le cas. Le combat entre les personnages est très bien mis en scène, et la conclusion du numéro est intéressante.

En prime, la partie artistique assurée par Luca Pizzari et Kev Walker assure. Walker prend les flashbacks avec son style toujours brut et un peu gras, tandis que Pizzari surcharge ses pages de monstres et de créatures bizarres. Les combats sont très agréables à voir, et les couleurs d'Antonio Fabela sont somptueuses. Si en plus le titre est beau, que demander de plus...

Black Knight (2015-) 003-000Black Knight #3

Marvel Comics • Par Frank Tieri, Luca Pizzari & Kev Walker • $3.99
On n'en attendait rien, et au final c'est une très bonne série pour l'instant. C'est fun, bien construit, bien rythmé, et même pour un numéro qui ne fait pas énormément avancer l'histoire, on prend plaisir à lire cette aventure. Une des bonnes surprises d'All-New All-Different Marvel.