The Mighty Blog

Black Knight #5

C'était à prévoir, Marvel arrête les frais avec la série Black Knight, qui avait pourtant eu un début prometteur. Que deviendra Dane Whitman, porteur de l'épée maléfique ? Les Uncanny Avengers seront-ils changés après cette histoire ?

Black Knight ne réinventait pas le genre, mais les premiers numéros étaient funs. En plus des dessins inspirés de Luca Pizzari, le contexte de Weirdworld permettait de donner quelque chose d'intéressant, qui laissait parler l'imagination de Frank Tieri. Malheureusement, ce dernier numéro retombe platement, vu qu'on n'a pas vraiment donné aux auteurs la possibilité de finir tranquillement l'histoire. C'était prévisible, mais c'est quand même dommage.

Dane Whitman a perdu l'épée, récupérée par Steve Rogers. Malheureusement, les ennemis du Black Knight ne comptent pas le laisser en paix, et il va devoir sauver son royaume, récupérer l'épée et sauver son ancien ami, en vingt pages...

Ça parait beaucoup de choses à placer ? C'est normal, c'est précipité ! J'ai apprécié lire ce dernier numéro, mais bien moins que les précédents. Il n'y a plus forcément la petite folie qui m'avait séduit, et hormis dans une introduction beaucoup trop cool avec Namor qui tape des nazis de l'hydra, ça reste plat et convenu. Entre le magicien qui apparaît comme par magie pour tout régler, les discours clichés du style "mais tu as du bon en toi, redeviens gentil!" et une fin qui ramène tous les personnages à la position de départ, on sent bien que la conclusion est mal fichue.

C'est dommage, parce qu'il reste quand même des énormes zones d'ombre sur les premiers numéros, notamment sur l'influence de l'épée, les meurtres que Dane a commis, ou même la politique de Weirdworld. Le tout aurait pu donner une série fun, qui ressemblerait à un Game of Thrones sous amphétamines, mais on a au final une conclusion bateau, vite lue et malheureusement vite oubliée. Si Panini sort ça un jour, ça fera un bon volume kiosque. En relié par contre, il faudra vraiment aimer le personnage et le Weirdworld pour payer...

Luca Pizzari va me manquer, même si certaines pages semblent ici moins fortes que d'autres. En attendant, l'artiste a toujours un style brut, assez violent et parfait pour les combats, et il a réussi à donner une vraie âme visuelle à la série.

Black Knight (2015-) 005-000Black Knight #5

Marvel Comics • Par Frank Tieri & Luca Pizzari • $3.99
La conclusion est décevante, mais la mini-série aura finalement été agréable. On se demandera toujours ce que ça aurait donné si Marvel avait continué, mais en attendant, on referme ce dernier numéro trop brusque avec amertume.