The Mighty Blog

Black Panther #1

Marvel Comics nous offre une nouvelle série Black Panther, mais c'est toujours Ta-Nehisi Coates qui écrit l'histoire. Accompagné par Daniel Acuña, l'auteur américain propose un premier numéro plein d'actions, dans un univers très intrigant.

Je n'ai pas encore lu le run précédent de Coates (mais je compte le faire !) et ce n'est aucunement gênant pour la lecture de ce premier numéro. L'auteur nous amène dans un tout autre univers, où le Wakanda a étendu son empire dans tout la galaxie. L'histoire, nommée The Intergalactic Empire of Wakanda, nous emmène sur une planète où un homme, sans nom, ressemblant à T'Challa, est un esclave travaillant dans une mine. Évidemment, il se rebelle contre sa condition et tente de s'enfuir. Mais son plan échoue, encore et encore.

Pour ce premier numéro, Coates propose une histoire remplie d'action. Il nous donne très peu d'infos sur l'univers qu'il met en place, ainsi que la suite de son histoire, mais tous ces mystères ne font que renforcer l'attraction de la série. La direction prise par Black Panther est résolument SF ; les mondes vus, les personnages écrits, les designs, tout va dans cette direction, et il installe le Wakanda dans cet univers, avec brio.

S'il arrive aussi bien à créer une ambiance spécifique, Daniel Acuña n'y est pas pour rien. Le dessinateur espagnol est tout simplement époustouflant. S'occupant des dessins et des couleurs, il livre un travail magnifique. Grâce au script bourré d'action de Coates, il se lâche et propose un numéro plein de dynamisme, avec une narration efficace. Le numéro se lit en effet très bien ; Coates n'est pas du tout verbeux et laisse l'action mener son histoire. Un gros plaisir de lecture.

Black Panther #1

Marvel Comics • Scénario : Ta-Nehisi Coates - Dessins : Daniel Acuña - Lettrage : Joe Sabino • $4.99

Ce premier numéro se lit tout seul. Ta-Nehisi Coates semble avoir une idée très précise et originale de là où il veut emmener ses héros, et il est parfaitement aidé par un Daniel Acuña en pleine forme. L’empire de Wakanda est décrit et imaginé d’une façon très astucieuse et j’ai très hâte de lire la suite.