The Mighty Blog

Black Science #1

Black Science est une nouvelle série publiée par Image Comics. Rick Remender y retrouve son ami Matteo Scalera avec qui il travailla sur Secret Avengers. Et je crois qu'on peut dire qu'à The Mighty Blog, on est fan de Remender. Alors lorsque le scénariste de Uncanny Avengers crée une nouvelle série, on s'empresse de la lire et la relire et puis la lire à nouveau. Et, en voici la critique.

Il y a quelques chose d'hollywoodien dans la structure de ce premier épisode de Black Science : Rick Remender nous en fout plein la vue pendant les premières pages avant de calmer le jeu. Mais le tout est servi avec la touche et l'approche que l'on connait au scénariste. En résumé les 23 première pages sont bourrées d'action, avec un bestiaire digne des films de SF et d'horreur des années 40 qui poursuivent des personnages dont on n'a aucun attachement. Les personnages peuvent mourir ce n'est pas ça qui importe, c'est que l'on découvre cet univers menaçant. Bien sûr la voix-off du personnage central apporte des éléments sur l'univers de la BD et la personnalité de notre "héros" sans rien gâcher au rythme frénétique de l'action.

Je ne sais pas si c'est à cause du passé dans l'animation du scénariste mais je trouve qu'il y a un rythme dans ce début de série assez proche des courts-métrages de Disney ou de Pixar où les événements s'enchaînent sans arrêt. Une pirouette et les héros se débarrassent d'une situation mais les emmènent vers une autre autrement plus dangereuse et ainsi de suite.

Même si les dernières pages sont plus posées, la tension est à son comble. On découvre le reste du casting et on a le droit à un cliffhanger très accrocheur. De cette manière, Remender nous passe un message plutôt clair: on n'est loin d'avoir tout vu.

Mais la grande force de ce premier épisode de Black Science, ce n'est pas seulement la manière d'écrire de Remender mais la partie graphique de Scalera qui déboîte tout. C'est d'une beauté rare. Si la couverture m'avait déjà conquise, dès la première page on sait qu'on va en prendre plein les yeux. Je parlais du passé dans l'animation de Remender et justement Scalera trouve ici un trait assez proche de ce que l'on peut trouver dans certaines de ces productions comme le long nez de Grant ou les corps étirés des personnages.

Et puis, entre l'humour cynique de Remender et celui de Scalera, on peut dire qu'ils se sont trouvés ces deux-là et c'est tant mieux. La première case de la double page où Grant arrive dans le repère des amphibiens-humanoïdes m'a fait pouffer de rire.

Une fois n'est pas coutume, je tiens à parler des magnifiques couleurs de Dean Martin qui embellit les dessins de Scalera. Un très bon choix et atout qui colle parfaitement à l'ambiance créée par Remender.

Black-Science-001-coverBlack Science #1

Image Comics • Par Rick Remender & Matteo Scalera • $3.50
L'univers que sont en train de construire Remender et Scalera semble fort intéressant et intriguant. Même si, pour le moment, le scénario repose sur l'action, graphiquement, on est dans une ambiance retro-futuriste, parfait hommage au cinéma de genre des années 40/50 mais aussi à l'animation de Disney. Ce premier épisode donne réellement envie de lire la suite ; les prochains épisodes risquent d'être (d)étonnants. Une pure merveille à lire et à relire.