The Mighty Blog

Black Science #14

Après les événements qui concluaient l'épisode précédent, j'avais plus que hâte de lire ce nouvel épisode de Black Science. Rick Remender amène sa série à un moment charnière avec des personnages qui commencent à endosser de nouveaux rôles.

La Ligue des Scientifiques Anarchiques sont séparés en trois groupes dans un monde parallèle où leurs alter-egos ont accidentellement lâché une maladie qui a éradiquée la majorité de la population. Grant et Shawn ont contracté le virus mais ils n'ont pas le temps de s'en soucier, ils doivent retrouver Pia, la fille de Grant et une version alternative de la femme du scientifique, Sara, qui font face à des centurions chargés de se débarrasser des corps infectés en les brûlant.

Rick Remender est un scénariste qui aime travailler sur le long terme. Avant même de se plonger dans l'écriture du premier épisode, il pose des règles à suivre et des directions claires sur les deux ou trois prochaines années. Par exemple, pour Fear Agent, il connaissait déjà la fin de son histoire avant d’écrire le script pour Tony Moore son dessinateur. Le fait est que Remender nous emmène grâce à ses histoires à des points de convergence qu'il prévoit depuis un moment.

Par exemple, si Pia avait subit la même chose lors du premier arc, Shawn ne réagirait pas comme dans cet épisode. Il aurait été passif ou en train de pleurer sur le sort du groupe. Remender a toujours mis de côté de personnage, le rendant moins intéressant que Rebecca ou que Kadir. Mais, nous comprenons dans cet épisode qu'il accusait le coup et emmagasinait les coups. Finalement, il arrive à un stade où il n'en peut plus et il devient le déclencheur qui mène Grant a retrouvé de la motivation d'antan.

Le chemin qu'a parcouru Grant n'est pas sans rappeler celui de Heathrow Huston dans Fear Agent. Il retrouve la motivation nécessaire pour repartir dans l'aventure. Mais, nous nous souvenons de ce qui est arrivé à l'autre héros de Remender. Nous ne sommes certainement pas au bout de nos surprises.

Ajouté au soulèvement de Shawn, il faut ajouter en effet ce qui est arrivé à Pia à la fin de l'épisode précédent. Je pense que nous ne sommes jamais aussi loin dans la conscience de Grant. Il se met réellement à nu et il sort ce que la mauvais père accroc à son boulot a enfouit toutes années durant. Cette partie est coupée

Le scénariste ralentit le rythme dans cet épisode pour marquer l'importance du changement de cap. En gros, il nous promet qu'il y aura un avant Black Science #14 et un après. Il faut attendre le prochain épisode pour savoir ce que Remender nous réserve dans cette nouvelle phase.

Ainsi, Grant mûrit. Dans le bon sens du terme ? On ne sait pas mais il est bien déterminé à sauver ses amis, sa famille et le monde. On retrouve ainsi le personnage "héroïque" du début mois blasé et moins fermé sur lui-même qui ne pense qu'à fuir et à rester planquer. Encore une fois, cela me rappelle le début de Fear Agent dans la démarche. Ce n'est pas un reproche, loin de là. Remender aime donner à un moment de son histoire une lueur d'espoir aux lecteurs lui donnant l'impression que tout ira pour le mieux dans les épisodes à venir. J'aime bien ce sentiment, c'est réconfortant même si on se doute fortement qu'il s'agisse d'un leurre.

Même si l'épisode est moins marqué par l'action, Matteo Scalera est à l'aise. Les corps bougent constamment même pendant les dialogues. La scène d'infiltration au sein du cortège des centurion est dynamique et passionnante. Le dessinateur maîtrise.

Black-Science-014-CoverBlack Science #14

Image Comics • Par Rick Remender & Matteo Scalera • $3.50
Épisode après épisode, la série surprend. Le chemin est certes tout tracé dans la tête de Remender, le lecteur, lui, se laisse entraîner sans savoir où il va. Mais le voyage est excitant. Vivement la suite !