The Mighty Blog

Black Science #17

Il aura fallu attendre 4 mois afin de pouvoir lire la suite de Black Science. Et ce fut dur... En effet, Rick Remender et Matteo Scalera nous ont laissé avec un cliffhanger tellement intense que l'attente fut très longue...

Trois ans se sont déroulés depuis la fin du troisième chapitre. Trois ans durant lesquels il a dû se passer des choses qui semblent avoir transformé Grant McKay en une sorte d’Hermite à moitié sénile et amnésique. Alors qu'il passait une journée normale en ayant oublié la précédente, il retrouve deux figures de son passé, deux figures qui le ramènent à son enfance.

Je ne cacherai pas ma frustration de voir que Remender nous propulse trois ans après la fin du numéro 16. Mais, il faut faire avec. Le scénariste adore abuser de ce principe d'ellipses temporelles. Passer la déception, cela s'avère bien souvent un moyen de nous offrir une bonne histoire. Et, cela commence (très) bien.

En quelques pages seulement, les deux personnages sur les premières pages ont plus de charisme que de nombreux personnages dans d'autres comics. La mise en scène, les questions/réponses incessantes entre les deux protagonistes et le mystère qui pèse sur l'identité du personnage masqué rendent l'instant passionnant. On finit par rentrer dans le jeu du Q&A et à en rire même si on se rend bien compte que la situation ne s'y prête pas trop.

La suite de l'épisode nous montre une scène du passé de McKay nous renvoyant à sa plus tendre enfance qui pourrait expliquer son obsession pour tenter de maintenir sa famille unie même s'il lui a fallu abuser de morceaux de ruban adhésif très fin. Comme d'habitude, ce flashback n'est pas vain et nous conduira directement au cliffhanger très intriguant.

Il n'y a pas à dire le retour de Black Science fait plaisir. Remender est en forme. Matteo Scalera aussi. Mais, celui qui est bien remonté est Moreno Dinisio qui ne tente plus de rester dans la continuité de son prédécesseur, Dean White. Là, il prend la série à bout de bras. Le filtre sur les cases du flashback donnent un côté rétro, sans dénaturer la colorimétrie générale. Cela est assez subtile pour être notable sans marquer une rupture trop brutale. L'ensemble est vraiment très beau.

Black-Science-017-CoverBlack Science #17

Image Comics • "Godworld part 1 (of 5)" par Rick Remender & Matteo Scalera • $3.50
Pour le retour de leur série, Remender et Scalera offrent un épisode énigmatique et passionnant. Le rythme change radicalement mais très vite nous retrouvons le rythme effréné typique de la série. Bref, l'attente en valait la peine.