The Mighty Blog

Black Science #22

Le cinquième arc de Black Science commence. Rick Remender et Matteo Scalera créent une ambiance nouvelle pour des retrouvailles bien peu réjouissantes.

Que sont devenus les autres voyageurs qui accompagnaient Grant McKay ? Telle est la question que nous nous sommes posés durant le quatrième arc. Remender a conclu ce dernier en nous dévoilant ce qu'est devenue Rebecca. Mais, Grant est plus impatient de retrouver ses enfants.

Comme nous dévoile la couverture, le scientifique retrouve sa fille, Pia. Cette dernière tien un rôle important dans un univers inconnu. L'arrivée de Grant ne va pas être sans leurres, ne serait-ce pour tout ce que la fille a pu accomplir dans ce monde. Et, il est difficile de concevoir ce qu'a vécu l'explorateur dans le Godland, ce qui lui a ouvert les yeux et, littéralement changé.

L'épisode a une tonalité complètement inédite. Nous avons une ambiance très "Game Of Thrones" avec des familles au centre d'un conflit politique et que chaque fait et geste peu tout faire exploser. Remender tente aussi l'humour, qui était plutôt rare jusque-là. En quelque sorte, il détend l'atmosphère avant le final de l'épisode plutôt émouvant. Une chose est certaine : le lecteur ne sait pas où la série se dirige. Il est impossible - même avec la couverture du prochain épisode - de prédire ce qui va se passer. En tout cas, cette petite pause sympathique nous replonge dans un contexte moins mystique mais, toujours aussi passionnant.

Le réel intérêt de cet épisode est le travail de Matteo Scalera. L'épisode est tout simplement sublime. Il crée et donne vie encore à un nouveau monde, y impose une logique et il met le paquet de détails lorsque cela est nécessaire. Remender ne le ménage pas avec cet épisode, mais le dessinateur italien y met tellement du bon cœur que ça serait dommage autrement.

black-science-22-coverBlack Science #22

Image Comics • Par Rick Remender & Matteo Scalera • $3.99
Nouveau monde, nouvelle ambiance, nouvelle intrigue, nouveaux désagréments, nouvelle déception... Bref, Black Science est procuré toujours autant de plaisir et de surprises à la lecture !