The Mighty Blog

Black Science #6

Fin du premier arc de Black Science où la tension entre les différents protagonistes est à son comble. La série a pour l'instant réussi le sans-faute et cet épisode ne déroge pas à la règle.

Grant et Kadir règlent enfin leurs comptes, lâchant des informations sur le pourquoi ils sont forcés à voyager de dimensions en dimensions et générant également des tensions entre les spectateurs de ce triste combat. C'est sûr, l'ambiance du groupe ne va pas aller en s'améliorant.

C'est avec toutes ces tensions et les révélations du précédent épisode que le groupe va devoir continuer leur voyage. Vu que tout les dominos qu'avaient placés Rick Remender depuis le début de la série se sont effondrés dans un gros boum à la fin du numéro 5, dans cet épisode, le scénariste commence à construitre la suite. Certaines vérités sont dites, on perd deux membres de l'équipe, un autre révèle - ou rappelle plutôt - sa puissance, et une bombe à retardement s'installe au sein du groupe. Et les enfants de Grant commencent à prendre à se rebeller chacun à leur manière. Et voilà que l'épisode se termine et la page suivante nous annonce qu'il faudra attendre juillet pour lire la suite... Ça va être long.

Si on vient à faire le bilan du premier arc ; en 6 épisodes, les personnages en ont vécu des choses. Les relations entre certains personnages ont changé et puis il y a ce monde complètement dingue de voyages interdimensionels comme le montre cet épisode avec la pièce avec tous les symboles de l'Oignon. Remender a construit un monde très complexe autour de cette petite bande d'aventuriers de fortune mais laisse opérer le mystère de la situation et l'inconnu des civilisations visitées.

Même si la fin de l'épisode conduit directement à la suite, la trame de l'arc est bouclée. La technique "Remender" dira-t-on - on retrouve le même effet à la fin des arcs de Fear Agent ou de Uncanny Avengers. En tout cas, la satisfaction d'avoir eu les réponses que l'on voulait pour ce premier arc est là et l'envie de lire la suite est encore plus présente. Oui, je sais, j'insiste sur ce point mais, croyez-moi, avec une telle fin d'arc il n'est pas possible d'avoir une autre envie que celle-là.

J'aime également m'étaler sur l'aspect graphique de la série. Matteo Scalera ne connait aucune limite et c'est magnifique. Enfin, c'est aussi grâce au boulot de Dean White qui sait choisir les bonnes couleurs et les bonnes nuances en tachetant le ciel, en mettant des particules de couleurs par-ci, par-là... Enfin, chapeau aussi à Rus Wooton, le lettreur qui ne démérite pas et depuis le début de la série j'aime beaucoup ce parti-pris très européen.

Black-Science-006-CoverBlack Science #6

Image Comics • Par Rick Remender & Matteo Scalera • $3.50
Fin du premier arc et Remender confirme tout le bien que l'on pouvait penser de la série. Elle garde son rythme, sa tension et son charme. Le scénariste est en plus aidé d'une équipe graphique remarquable qui offre un plaisir de lecture total. C'est même proche de l'orgasme, tellement c'est bien. Chapeau les gars, moi, au mois de juillet, je serai là à lire le prochain arc.