The Mighty Blog

Bloodshot Reborn #4

Jeff Lemire continue d'explorer les méandres de l'esprit torturé de celui qui se faisait appelé Bloodshot. Il en profite pour montrer les effets indésirables des nanites sur le corps humain. Le tout faisant de Bloodshot Reborn une série très mature et peut-être bien, l'une des meilleures sur le marché.

À la fin de The Valiant, l'ancienne Geomancer, Kay, a décidé de donner une vie normale en cadeau à Bloodshot évacuant de son corps toutes les nanites qui étaient dans son sang et qui lui donnait ses capacités de méta-humain. Depuis, il a pris l'identité de Ray et il vivait une vie pourrie en travaillant dans un motel. Toutes les nuits, il était hanté par ce qu'il était. Plutôt que d'essayer de savoir qui il était avant d'être transformé par le Project Rising Spirit en Bloodshot, il s'appitoyait sur son sort hanté par le fantôme de Kay, une représentation de son esprit malade, ainsi que Bloodsquirt, une version cartoon de qui il était avant. C'est alors qu'il retrouve ce que sont devenus les nanites, elles ont infesté d'autres corps faisant d'eux des tueurs sanguinaires. Ray décide d'aller se débarrasser de ces personnes et de récupérer ses nanites.

Si habituellement, nous voyons les voyages initiatiques des héros, ici, Lemire nous propose sa décomposition. Comment Ray rentre progressivement dans la folie pour essayer de redevenir ce qu'il était. Non pas l'homme, alors qu'il pourrait essayer avec le dossier sur lui qu'il a en sa possession, mais la machine à tuer parfaite.

Au fil des épisodes, le scénariste nous a montré les différentes facettes des nanites sur l'homme. Ici, nous voyons qu'elle a l'effet de drogues dures. Nous nous en doutions vu les scènes dans lesquelles Ray récupère ses nanites ressemblant à celles de prise d'héroïne dans les fictions. Mais, ici, nous voyons que l'homme qui possède les nanites est prêt à tout pour les garder. On retrouve justement certains codes des drogués dans les fiction avec le taudis notamment.

Si Lemire montre rien de bien nouveau sur le personnage de Ray, c'est son entourage qui évolue. Tout d'abord ses consciences qui commencent à se rebeller, comme si elles voulaient exister. Kay devient de plus en plus extrême, notamment. Et puis, un nouveau personnage fait son apparition qui, appartement, va jouer des tours à Ray. Enfin, les deux agents du FBI évoluent. Nous découvrons plus en détails qui est Diane Festival et nous voyons que cette révélation va affecter son co-équipier.

Lemire met des choses en place sans oublier de rendre le tout passionnant. C'est toujours un plaisir (presque malsain) de se laisser entraîner par son récit. Et puis, Mico Suayan nous plonge immédiatement dans cette ambiance sombre, très sale. Sa mise en scène contribue grandement à la qualité du titre. La scénographie dans la chambre du motel est puissante même si ce n'est qu'une scène de dialogue.

Bloodshot-Reborn-004-CoverBloodshot Reborn #4

Valiant Comics • Par Jeff Lemire & Mico Suayan • $3.99
C'est l'un de ces bijoux qui mois après mois arrive dans les étales des comic shops. Il serait vraiment dommage de rater Bloodshot Reborn parce que même si vous ne connaissez ni le héros ni l'univers, la série de Lemire et Suayan est abordable. L'ambiance est plus que réussie et le scénario est plus profond que ce qu'il ne parait.