The Mighty Blog

Bucky Barnes: The Winter Soldier #3

Après deux excellents numéros, aussi beaux que biens écrits, le nouveau numéro de Bucky Barnes : Winter Soldier envoie notre héros assassiner une reine, toujours suivi par Daisy Johnson, et toujours traqué par quelqu'un venu du futur...

La chronique sera courte, parce qu'il y a finalement peu de choses à dire sur ce numéro, hormis qu'il est à mon avis proche de la perfection. Tel un Noisybear avec Remender, je suis absolument incapable de trouver le moindre défaut à cette série, mais je vais essayer de citer ceux qu'on trouve en général. La narration est pour certains un peu difficile, à cause des compositions artistiques parfois trop chargées de Marco Rudy (il faut juste prendre le temps de se laisser porter). L'histoire n'est peut-être pas en rapport avec le personnage de base, et il n'a pas sa place ici (retournez lire Original Sin, et arrêtez de penser qu'il faut continuer à singer Brubaker). Ce sont des arguments valides, mais je vais être dans la thématique de ce numéro : l'amour (et hier, c'était la journée mondiale du câlin, donc vous l'avez mérité).

Parce que c'est bien ce dont on parle ici, une rencontre amoureuse un peu fortuite, un peu absurde, mais incroyablement mise en scène par Rudy. La construction des pages joue sur les regards entre les deux, le découpage les rapproche lentement, et d'un point de vue stylistique, c'est très intelligent. C'est différent de ce qu'on voit d'habitude, ça ne ressemble à absolument rien de ce que publie Marvel ces derniers temps. C'est tellement osé et risqué de publier une série comme ça qu'il faut absolument lui donner une chance, et apprendre à l'aimer. Ales Kot continue de développer son intrigue sur le long terme, en évitant le piège du one-shot ennuyeux. Les mystères s'accumulent, et l'arc poursuit son cours en maintenant le suspens.

Rudy est mon gros coup de coeur de l'année dernière, et il continue d'exceller ici. Tout est beau, magnifique, parfois touchant, parfois intime, mais toujours intelligent. La construction de chaque page défie la construction classique d'un comic-book, ou en tous cas ceux qu'on voit en général. Le mélange parfait de poésie, d'humour, et de narration. Enfin, Rudy marque sur ce numéro une première pause, en laissant quatre pages à Michael Walsh. C'est pour une fois bien intégré dans l'intrigue, vu que Walsh a sa propre scène rien que pour lui, et ne vient pas en urgence faire une page au beau milieu du numéro. C'est évidemment moins beau, mais il y a un certain jeu sur les couleurs et la mise en scène qui convient bien au personnage qui arrive...

Bucky Barnes - The Winter Soldier (2014-) 003-000Bucky Barnes - The Winter Soldier #3

Marvel Comics • Par Ales Kot, Marco Rudy & Michael Walsh • $3.99
J'ai décidé que cette série serait ma série préférée de l'année, et que si elle devait s'arrêter, je viendrais dans vos maisons pour pleurer. C'est beau, intriguant, l'histoire est géniale, et je me décolle la rétine à chaque numéro. N'hésitez pas à demander mon adresse en MP pour m'offrir des pages originales.