The Mighty Blog

Captain America #21

Suite et fin de l'arc Iron Nail qui voit un Captain America plus que remonté affronter un ennemi qui, sous le prétexte de la domination américaine, veut se venger du S.H.I.E.L.D.. Rick Remender et Nic Klein nous offrent une fin très cinématographique mais qui ne se termine pas sans fracas.

Iron Nail a dérobé au S.H.I.E.L.D. un robot géant qu'il va utiliser pour détruire ceux qui l'ont détruit. Seul Captain America peut arrêter le monstre, mais à quel prix ?

L'épisode précédent m'avait un peu refroidi et c'est avec ce même ressenti que j'ai défilé les premières pages de Captain America #21. Remender gère son truc et il arrive à  justifier l'absence des autres super-héros en quelques phrases pour crédibiliser la situation. Mais, il continue avec son discours anti-américain réchauffé d'Iron Nail et l'ampleur de la menace est assez peu mise en valeur.

Heureusement, l’épisode bénéficie d'un très bon rythme et la chorégraphie du combat Captain/Iron Nail est très cinématographique et plaisant à voir sous les crayons de Klein.

Mais, la fin de l'épisode change pas mal la donne et surprend. Surtout que dans un sens la lutte contre Iron Nail et Dr Mindbubble était le prétexte scénaristique à réveiller Captain America et à le faire sortir de sa dépression. L'ironie de la situation ajoute un plus non-négligeable à cet élément de surprise. En plus, l'idée est très bien trouvée et, même si Remender n'invente rien, c'est la tournure que cela prend qui est inédite. Si l'arc narratif n'était pas génial - pas autant que la promesse suggérée par les nouveaux ennemis en tout cas, cette fin justifie en elle-seule ces quelques derniers épisodes.

Captain-America-20-CoverCaptain America #21

Marvel Comics • "Captain America No More" par Rick Remender & Nic Klein • $3.99
En y réfléchissant, on se dit que la situation de fin n'est qu'éphémère mais la surprise et la manière dont Remender apporte la chose font que ça marche. L'arc Iron Nail a été inégal mais cet épisode prouve bien que Remender ne s'ennuie pas (encore ?) sur le titre. Jolie promesse pour la suite.