The Mighty Blog

Captain America #23

Rick Remender a mis le héros de son titre dans une situation peu convenue et qui oblige le supporting-cast de prendre le relais. En attendant le prochain porteur du costume, Steve Rogers est toujours celui qui est au centre de la série Captain America !

Steve Rogers est privé du sérum du super-soldat qui le maintenait jeune et lui donnait ses facultés surhumaines. C'est alors que Arnim Zola revient de la Dimension Z et qu'un mystérieux ennemi arrive dans le Manoir Avengers.

On peut dire que Rick Remender ne surprend pas, ni avec l'identité du mystérieux personnage dévoilé à la fin du précédent épisode ni avec la révélation finale - encore que je ne me l'attendais pas maintenant ni comme ça. Mais, comme d'habitude avec le scénariste, ce n'est pas la finalité qui compte mais le chemin pour y arriver.

D'abord, parce que la surprise n'est que la surface cachée de l'iceberg. Par exemple, le personnage masqué a un but bien différent de ce que l'on attendait et un but bien précis dans la narration.

Ensuite, Remender sait créer une dynamique efficace entre les différents participants. Il suffit de voir le combat avec les Avengers contre le personnage masqué. Si on compare ce moment à celui de Infinity #6 de Jonathan Hickman, les héros combattent également à tour de rôle mais ici il y a une logique de groupe que n'avait pas le combat contre Thanos.

Enfin, bien que Steve Rogers reste le héros de la série, le scénariste continue sa mise en avant de Falcon (et de Jet Black). Lorsqu'on sait que le scénariste prépare ses plans longtemps à l'avance et qu'on regarde en arrière le run de Remender sur la série, ce n'est que logique qu'il prenne tant d'importance. Il a été plus qu'un simple ami pour Steve ; un garde-fou et un symbole de justice.

En revanche, quelque chose m'interpelle, c'est comment cette histoire vient s'insérer dans la continuité actuelle Marvel. Voir Iron Man, Hulk et Thor combattre côtes à côtes pour défendre Captain me parait complètement faux lorsqu'on pense aux différentes révélations faites durant Original Sin. Il y aura peut-être une explication... Ou pas, mais on n'y tiendra pas compte si la suite de l'histoire tient ses promesse ; ça ne sera même anecdotique.

Carlos Pacheco est incroyable sur épisode. Il ne démérite pas sa renommée. Il y a de nombreux détails, c'est dynamique et efficace. Il se lâche complètement sur les scènes d'actions et la tête des mutants de Zola. C'est bluffant tellement c'est beau.

Captain-America-23-CoverCaptain America #23

Marvel Comics • Par Rick Remender & Carlos Pacheco • $3.99
Plus que deux épisodes avant la fin de la série et l'action est à son paroxysme et on ne voit pas ce que le scénariste nous prépare avec Zola (sans compter l'ennemi absent de l'épisode). Très efficace et toujours aussi passionnant.