The Mighty Blog

Captain America: Sam Wilson #5

Depuis le début de Captain America: Sam Wilson, Nick Spencer établit un univers dans lequel son héros peut évoluer sans forcément paraître pour être un Captain America avec un autre visage. Dans cette logique, le scénariste introduit le nouveau sidekick du héros.

La Serpent Society s'est renommée Serpent Solutions aidant les grandes entreprises capitalistes à s'engraisser en leur faisant leur sale boulot. Captain America veut les arrêter et il s'approche alors d'une ancienne membre de la Société secrète pour l'aider sauf que Diamondback a rejoint à nouveaux les rangs de l'équipe de super-vilains.

Autant dire que la couverture révèle un élément qui n'est pas vu dans cet épisode. En effet, Joachim n'est pas officiellement le nouveau Falcon. Il n'en a même pas les habits. Ce n'est pas si grave puisque la narration de Spencer ne va pas dans le sens d'en faire une surprise. Et puis, dans cet épisode, le narrateur de l'histoire n'est pas Sam mais Joachim le rendant bel et bien central.

Spencer explore également ce qui a amené Diamondback à rejoindre la Serpent Society. Comme nous le voyons par la suite, sa motivation dépasse ses convictions. Mais Viper a su trouver les mots justes. Faut dire que le méchant est bavard mais un très bon orateur arrivant presque à convaincre que les intentions de Serpent Solutions sont louables. Si le méchant ne parait pas plus menaçant que ça, il a du charisme.

Vu que Spencer réalise un épisode plutôt dense, il a le temps de travailler la personnalité des co-équipiers de Captain America, D-Man et Misty Knight. L'entrée de cette dernière dans le bâtiment de Serpent Solutions est tout simplement géniale, révélateur de la personnalité de notre héroïne. Tout comme la longue baston qu'elle entretient contre les sbires des Serpents. D'ailleurs cette scène, en plus de laisser libre cours à tout le talent de Paul Renaud, a une mise en scène très chouette; En effet, Spencer alterne entre les deux monologues, celui de Captain America et celui de Viper, les scènes de combat entre Misty Knights et les homme cagoulés. Cela donne un rythme très efficace à la scène qui s'étale ainsi sur quelques pages fort agréables à lire.

Pour parfaire le tout, rien ne vaut un bon dessinateur, et nous le savons depuis longtemps, Renaud en fait partie. Il y a peut-être quelques idées de mise en scène un peu faibles. Je pense notamment à la scène durant laquelle Diamondback s'absente chercher du café. Il y a quelque chose d'assez peu naturel. Ensuite, mais c'est peut-être aussi de la responsabilité du coloriste Romulo Fajardo, s'il y avait un moyen de différencier les flashbacks de l'action présente, cela aurait gagné en fluidité. Mais, hormis ces deux détails, c'est excellent. La scène de la chaise est épique comme il le faut et Renaud dessine tellement bien Sam Wilson en version Capwolf.

Captain-America---Sam Wilson-005-CoverCaptain America: Sam Wilson #5

Marvel Comics • Par Nick Spencer & Paul Renaud • $3.99
Encore un épisode captivant et fun pour Captain America: Sam Wilson ! Spencer développe l'univers de sa série. Personnellement, je ne m'en lasse pas.