The Mighty Blog

Captain America: Sam Wilson #7

Non seulement cet épisode de Captain America: Sam Wilson est la septième partie de Avengers Standoff: Assault on Pleasant Hill, le cross-over entre les séries Avengers et celles du S.H.I.E.L.D., il fête également les 75 ans de Captain America et de Steve Rogers. Forcément, il fallait marquer le coup...

Nick Spencer signe non pas une mais deux histoires. Les deux se placent dans la continuité de Avengers Standoff: Assault on Pleasant Hill Alpha nous prouvant que les deux autres histoires en parallèle - à savoir celle entre Uncanny Avengers et All-New All-Different Avengers et celle entre New Avengers et Agents of S.H.I.E.L.D. - ne sont que des événements tie-ins profitant de la situation. Le cœur de l'histoire se déroule donc dans Captain America: Sam Wilson. Du coup, le fait que les intrigues entre les séries soient détachées les une des autres font ressortir les incohérences comme un ennemi vu fuir Pleasant Hill semble ici plutôt s'y plaire. On dira que les événements ne sont pas forcément chronologiques et que ce qu'il subit ici le motive à partir en courant. Faisons comme ça.

Captain-America---Sam-Wilson-007-sample

Nick Spencer ouvre l'épisode sur une histoire focalisant sur Sam Wilson retrouvant Bucky Barnes. Il comprend ainsi - et en discutant avec une Agent du S.H.I.E.L.D. - l'ampleur de la situation et il apprend que Steve Rogers est présent dans la ville. Et, justement, la seconde histoire focalise sur ce dernier entre les mains des méchants dirigés par Baron Zemo. Mais d'autres ennemis agissent dans l'ombre. Il fallait bien ça pour fêter les 75 ans de Captain America.

Cette partie de l'histoire est magnifiquement dessinée par Daniel Acuña. Chaque page est d'une grande beauté. Et puis, il fait un travail sur le physique des personnages assez incroyable. Il donne une vraie personnalité à Steve Rogers qui le rend reconnaissable de suite. La première partie dessinée par Angel Mazueta et Matt Yackey est bien plus faible - sans être désagréable.

Les deux épisodes se lisent très bien et il est notable de constater que Spencer donne de la personnalité aux ennemis. Ainsi, nous retrouvons dans son écriture de Zemo la même cruauté et la même dynamique que lorsque Remender l'écrivait. C'est assez plaisant. L'intrigue est quant à elle plus classique mais pas déplaisante. En revanche, le rythme en prend un coup parce que Spencer a tendance à trop s'étaler. Constamment, il présente les protagonistes par leur curriculum vitae. Il y a bien un exception - mais vous la citer serait vous gâcher l'effet de surprise. Par contre, cela passe très bien sur les 3 pages qui une à une présentent les 3 Captain America présents dans l'épisode en seulement 4 cases. En même temps, Acuña rend ces moments sublimes.

L'épisode se conclut sur l'événement. Bon, je ne vous cache pas que je me permets de révéler ça de la sorte puisque, à peine deux heures  après la sortie aux US, les sites américains se sont sentis obligé d'écrire dans le titre ce dont je parle. Et puis, la promotion sur un titre à venir oblige Marvel d'avoir communiqué quand cela arrivera. Nous ne savons pas encore trop comment mais il fallait que cet épisode spécial 75 ans se conclut de la sorte. C'était évident.

Captain-America---Sam-Wilson-007-sample2

Le numéro comporte également 3 back-up stories hommage à Steve Rogers. Dans le premier, Joss Whedon et John Cassaday (très en forme) retournent dans le passé, à la seconde guerre mondiale afin de montrer Rogers en action mais, aussi, pourquoi un bouclier et pas un autre symbole. Ensuite, Tim Sale écrit et dessine une histoire nostalgique et graphiquement somptueuse. C'est simple mais touchant. Enfin, Greg Rucka et Mike Perkins s'intéresse au héros vu par les autres, ici Black Widow. C'est simple et efficace également, mais peut-être moins probant que les deux précédentes histoires.

Captain-America---Sam-Wilson-007-CoverCaptain America: Sam Wilson #7

Marvel Comics • Par Nick Spencer, Daniel Acuña, Joss Whedo, John Cassaday, Greg Rucka, Tima Sale... • $3.99
Spencer arrive autant à faire avancer son intrigue qu'à créer l'hommage aux Captains America. Forcément, le focus est principalement mis sur Steve Rogers puisque Sam Wilson et Bucky Barnes se partagent une histoire. Marvel Comics réalise également un bel hommage à son héros avec des histoires courtes très bien pensées. Un bon numéro, donc.