The Mighty Blog

Captain Kid #1

Mark Waid et Tom Peyer co-écrivent une série régulière pour AfterShock Comics. Dessinée par Wilfedro Torres, Captain Kid raconte l'histoire d'une homme de 45 ans qui peut se transformer en gamin aux super-pouvoirs.

Chris, 45 ans, fête son anniversaire en petit comité au Red Nose, le rade dans lequel il traîne tout le temps. Avec son meilleur ami, ils citent le passé allègrement pensant que leur jeunesse vaille mieux que celles de leurs cadets. Derrière ces propos, on devine le regret de se voir vieillir. Mais, Chris a un secret. Il est un super-héros. Lorsqu'il se transforme, il a un corps de jeune et il décide d'utiliser ses pouvoirs pour faire le bien comme dans les comics de sa jeunesse. Mais, ce jour-là, il croise une jeune fille habillée comme dans les années 80 qui connait son secret. Elle lui confie une mission.

Je ne lis pas de série AfterShock Comics. Je dois avouer que leur catalogue est plutôt riche et varié mais, je n'ai pas vu de pitch ou d'équipe créative qui me donnait plus envie que ça. Mais, en suivant les sorties afin de voir ce que je pouvais éventuellement rater, je suis tombé sur Captain Kid. Je ne me suis à peine arrêté sur la couverture, je n'ai même pas lu le synopsis, les deux noms des scénaristes me suffisaient amplement afin de me donner envie de lire mon premier comicbook publié par le nouvel éditeur.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous présenter Mark Waid. Actuellement à la tête de la série principale Avengers, il a signé de grandes histoires. Tom Peyer est moins connu. Pourtant, il a œuvré sur de nombreuses séries. Il a déjà travaillé avec Waid sur The Flash et il a co-écrit avec Tom McCraw Legion of Super-Heroes. Autant dire que le nostalgeek que je suis est plus que ravi lorsque deux auteurs qui ont marqué mes débuts en tant que lecteur DC Comics se retrouvent. À regarder de plus prêt, la situation est ironique. La nostalgie m'a poussé à acheter une série qui montre que les personnes, passées un certain âge, regrettent le passé.

Et, Waid et Peyer ne manquent pas à la règle. Leur super-héros est calqué sur ceux de leur jeunesse. Il est brave et gentil. L'enquête que mène Chris rappelle celle que pouvait faire Clark Kent dans le civil. Pourtant, la série est résolument moderne. Ce premier épisode est hors-norme. Il commence avec des gens qui discutent dans un bar. Notre héros existe déjà dans le monde, il est présenté pour la première fois via le poste de télévision. La manière de nous montrer comment le jeune super-héros communique avec son alter-ego va dans ce sens.

Waid et Peyer vont donc prendre les codes des comics de leur enfance et les moderniser. Sans oublier de travailler l'humain qui est un facteur important. La vie de Chris nous est présenté brièvement mais elle est remplie d'émotions. La scène durant laquelle il rentre chez lui est pleine de sobriété mais arrive à faire mouche. La vie de Chris n'est pas facile et il est compréhensible qu'il passe du temps à vivre une autre vie.

Les dessins de Wilfredo Torres sont très sympathiques. J'avoue que la couverture pouvait un peu refroidir - celle du numéro d'après est pire - mais les pages intérieures sont très agréables à regarder. Là, encore, il y a feeling rétro qui colle bien à l'histoire.

captain-kid-001-twitterCaptain Kid #1

AfterShock Comics • Par Mark Waid, Tom Peyer & Wilfredo Torres • $3.99
Waid et Peyer arrivent à capter l'attention. Ils évitent de débuter avec une "original story" offrant ainsi une introduction atypique et dynamique. Ce premier épisode de Captain Kid est un gros coup de cœur.