The Mighty Blog

Captain Marvel and The Carol Corps #2

Maintenant, nous savons que Kelly Sue DeConnick écrit sa dernière histoire de Carol Danvers. Du coup, Carol Marvel and The Carol Danvers rassemble les personnages favoris de la scénariste afin de leur dire convenablement "au revoir".

Captain Marvel et les as du vol de l'escadron des Banshees sont les meilleures pilotes du Battleworld. Un jour, elles sont chargées d'abattre un bateau censé être rempli d'Ultrons sauf que l'embarcation est inoffensive. Carol décide de sauver un des marins désobéissant ainsi aux ordres de la baronne de Hala Field, leur territoire.

Le marin n'est autre que James Rhodes, personnage récurrent de la première série Captain Marvel. Avec cet homme dans leur caserne, Carol et les filles de l'escadron en sont persuadées, la Baronne - et Doom - leur cache quelques chose.

L'épisode se lit très bien et l'intrigue reste passionnante. Ce n'est peut pas la meilleure série liée à Secret Wars mais ça reste très sympathique. Pour l'ambiance et les réflexions faites sur la bigoterie, je vous invite à lire la série co-écrit par DeConnick et Kelly Thompson. Et puis, on s'attache à certains personnages - même si certaines sont mises en retrait - et surtout à Carol.

David Lopez est un très bon dessinateur. Il s'est imprégné de l'ambiance des films de guerre pour la rendre le plus fidèlement possible. Il est accompagné par Lee Loughridge qui commence à être sacrément débordé tellement il colorise de séries différentes. En tout cas, il prouve ici que j'ai bien raison de le voir comme mon coloriste préféré du moment. Il participe pleinement à la fluidité de la narration. Les vas et viens entre différentes scènes lorsque Carol explique le plan marche grâce aux changements de colorimétrie. Sincèrement, c'est du très bon boulot.

Captain-Marvel-and-the-Carol-Corps-002-CoverCaptain Marvel and the Carol Corps #2

Marvel Comics • Par Kelly Sue DeConnick, Kelly Thompson & David Lopez • $3.99
Ce n'est pas la meilleure série liée à Secret Wars mais c'est assez prenant. Au final, ça résume bien le run de DeConnick sur Captain Marvel. Il manque quelque chose pour que cela soit meilleur. Soit quelque chose de plus humain soit de plus épique. En tout cas, les deux scénaristes offrent de bons moments et deq réflexions intéressantes.