The Mighty Blog

Champions #18

Mark Waid et Humberto Ramos terminent leur run sur Champions. Il est donc le temps de faire le bilan et voir tout ce que cette série a fait et changé.

Waid et Ramos ont lancé la série à la suite de Civil War II dans le but de créer les "Avengers de demain", une équipe d'adolescents et d'adolescentes parties pour devenir les héros et les héroïnes de demain des plus jeunes lecteurs et lectrices. Tout en gardant cet objectif en tête, la série est devenue politique puisque le scénariste a décidé d'y véhiculer des idées positives afin de montrer comment on peut améliorer notre quotidien et la situation globale. De nombreux sujets ont été abordés.

Le bilan pour moi est plutôt positif même si je trouve que le discours a parfois trop pris le dessus. Par exemple, les Nemesis des Champions son anecdotiques et il est difficile de retenir une saga de ces 18 épisodes. En fait, si je retiens volontiers Worlds Collide, le cross-over avec les Avengers, et ce dernier arc dans lequel Viv est confrontée à sa nouvelle sœur. Waid fait du Waid et c'est marquant.

Dans ce dernier numéro, j'apprécie comment le scénariste parle à son lecteur mais aussi à son successeur via les dialogues. En effet, depuis le début, Waid se transpose à la fois dans la peau Ms Marvel et dans celle de Cyclops, chacun étant une face d'une même pièce s'opposant régulièrement tout en se reconnaissant dans l'autre. Dans ce dernier numéro, Cyclops décide de partir de l'équipe et, du coup, il a une discussion sérieuse avec Ms. Marvel. Les deux parlent alors de ce qu'ils ont vécu ensemble et comment ils voient les choses pour l'avenir des Champions. C'est une bien jolie manière de terminer son passage sur la série, je trouve.

Ramos est égale à lui-même. Sa prestation est folle lorsqu'on regarde bien : il a dessiné la totalité des épisodes de la série. C'est de plus en plus rare pour être noté.

Champions #18

Marvel Comics • "Champions for a day" • Scénario : Mark Waid - Dessins : Humberto Ramos - Encrage : Victor Olazaba - Couleurs : Edgar Delgrado - Lettrage : Clayton Cowles • $3.99

La série ne se termine pas – pour une fois, Marvel préfère conserver la numérotation – mais une époque s’achève. La série a été très agréable à suivre même si ces derniers épisodes prouvent qu’elle aurait pu être meilleure si Waid avait appliqué cette formule depuis le début. A voir ce que ça va donner par la suite, mais les successeurs ont toutes les billes pour bien réussir normalement.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs