The Mighty Blog

Cry Havoc #3

Simon Spurrier donne enfin des éclaircissement sur son récit. Après nous avoir introduit les personnages, on a enfin droit aux explications de ce qu'il se passe dans "le lieu rouge", où Louise Canton est retenue prisonnière. Cry Havoc prend de la hauteur.

L'héroïne fait donc la découverte de "Newfolk", un endroit où sont réunis beaucoup d'être différents, comme Louise. Ceux-ci, n'étant plus considérés par le reste de l'humanité, qui a abandonné l'envie de "croire" aux mythes. Sauf que Lynn Odell pense qu'il y a encore de la place pour ce genre de croyance aujourd'hui. Et que Louise est directement impliquée.

L'histoire prend donc une tournure assez différente dans ce récit, pendant que les autres avancent tranquillement pour arriver aux événements que l'on connait/suspecte.  Spurrier se permet même de faire une petite pause dans l'intrigue en Afghanistan, préférant parler (et en le faisant plutôt bien) du bien, du mal, des différences entre les cultures. D'ailleurs - chose que je ne fais pas assez - il est intéressant de lire les commentaires en fin de numéro, qui nous en disent plus sur l'origine et l’interprétation de certaines coutumes. C'est vraiment enrichissant.

Sinon, à Londres, ça ne va pas fort entre Louise et sa compagne. Celle-ci reproche à Louise son comportement erratique, ce que la première ne peut pas lui révéler. Elle continue donc d'essayer de gérer sa nouvelle double-vie, ce qui s'avère très vite impossible. Mais la rencontre en fin de numéro, avec un personnage qu'on est amené à revoir, devrait faire évoluer les choses ...

Ryan Kelly délivre encore de très belles pages. Accompagné par Nick Filardi, Lee Loughridge et Matt Wilson, il livre un récit clair et propre, où les détails peuplent les cases (voir les commentaires de Spurrier sur les 2-3 premières pages, y'en a partout!). Les teintes sont toujours bien choisies et accompagnent parfaitement l'histoire. Et si je devais en choisir un (oui, personne ne me l'a demandé), je préfère la partie en Afghanistan. La colorisation de Matt Wilson y est magnifique, assez pâle, et vraiment inspirée.

Cry Havoc #3

Image Comics • Par Simon Spurrier & Ryan Kelly • $3.99
Cry Havoc est un bon comic book. Je dirais même un bon comic book Image Comics. On retrouve cette envie des auteurs de prendre leur temps, de vraiment poser les bases. Et Spurrier a lui envie de nous partager ses connaissances, sans en faire des caisses. Les mythes regagnent leur influence sous sa plume.