The Mighty Blog

Reviews Express

Cyclops #12, Captain Marvel #14

Black Vortex continue avec un chapitre la semaine dernière dans la série Cyclops de John Layman et de Javier Garrón et cette semaine dans Captain Marvel de Kelly Sue DeConnick et David Lopez. Deux épisodes très inégaux...

Cyclops-012-CoverCyclops #12

Marvel Comics • Par John Layman & Javier Garrón • $3.99
L'épisode focalise sur la petite équipe envoyée dans le vaisseau de Mr Knife. Composée de Cyclops, Iceman et Groot, ils se sont vite faits capturés pour occuper les vilains. Sauf que maintenant, ils attendent les secours. Cyclops, qui a forgé tout le long de la série un lien très fort avec son père, est plus inquiet de ne pas voir Corsair arriver.

En soit, l'idée est plutôt sympathique et certaines choses dites sont bien trouvées. J'ai un peu de mal avec la caractérisation juvénile de Cyclops mais n'ayant pas suivi la série je présume qu'il s'est débridé aux côtés de son père. Les réflexions autour de l'abandon du père et de l'abus de pouvoir que pourrait provoquer le Black Vortex sont donc bien amenées. Mais le manque de rythme et le côté un peu cucul la praline gâchent le tout.

Côté dessins, Garrón est irréprochable. C'est beau sans non plus être exceptionnel. Peut-être que son encrage est un peu trop grossier par moment.

Captain-Marvel-014-CoverCaptain Marvel #14

Marvel Comics • Par Kelly Sue DeConnick & David Lopez • $3.99
Ici, il y a du rythme et une caractérisation maîtrisée. Bon, cela fait trois ans que DeConnick écrit Carol Danvers, elle la connait et la maîtrise, j'en conçois. Mais, ici, elle arrive également à présenter la situation aux lecteurs de la série qui ne suivent pas forcément Black Vortex en quelques cases.

Ça bouge dans tous les sens, comme les autres séries du crossover, cet épisode confronte le héros face au miroir qui donne un pouvoir cosmique incommensurable. Et puis, c'est tout ! Si, pardon, il se passe autre chose mais cela serait révélé un élément de l'intrigue. C'est dommage, l'épisode est excellent mais ce lit trop vite.

David Lopez a toujours un trait très agréable. Petit reproche tout de même, la double-page de la contre-attaque de Carol n'était pas très claire, je n'avais pas compris ce qui arrivait à Mr Knife. Mais sinon, c'est plutôt agréable pour les yeux et on suit très bien l'action.