The Mighty Blog

Daredevil #16

La série Daredevil de Mark Waid et Chris Samnee s'approche de la fin. Après ce seizième épisode, il n'en reste plus que deux. Une chose est sûre, peu importe la fin, Waid est rentré au Panthéon des meilleurs scénaristes qui ont écrit le personnage.

Cela fait un moment que je n'ai pas critiqué Daredevil et je m'en excuse. À vrai dire, j'avais pris du retard sur mes critiques et je n'ai jamais eu le temps de les rattraper, surtout que je voulais vous parler de chaque épisode tellement cette série est excellente. La fin approchant, je pense qu'il faut parler à nouveau du titre de Waid et Samnee.

Cet épisode est le climax du run actuel. Le scénariste fait le lien entre sa série et les précédentes de manière habile. Matt Murdock n'a plus d'identité secrète, il a été contraint de la révéler mais il vit pleinement son statut d'avocat et de justicier à San Francisco. Il partage sa vie avec Kristen McDuffie et ils aident Foggy Nelson à se sentir bien. En effet, le meilleur ami de Matt est atteint du cancer. Pour passer le temps, il écrit la biographie de Daredevil. En tout cas, l'arrivée de DD à San Francisco pose un problème à la nouvelle pègre. Après moult rebondissements, il est alors contraint de s'associer avec son ancien ennemi, Wilson Fisk alias Kingpin.

La page finale du précédent épisode a dû faire faire des cauchemars à plus d'un. La mise en scène était magistrale. C'est d'ailleurs l'une des forces de Waid et Samnee, cette maîtrise du rythme, du suspens, de l'humour et de créer des événements de surprise presque marquants.

Mais l’épisode est centré sur le face à face entre Murdock et Fisk. Le premier n'a plus ce côté "Friendly Neighborhood" qu'il a emprunté à Spider-Man depuis qu'il est arrivé à San Francisco. Il a le ton sévère. Waid montre le rapport, presque cordial, entre DD et Fisk tout dans l’ambiguïté. Tout peut être de la franchise ou des mensonges à la fois.Ces scènes font un sans-faute. C'est surtout dans l'écriture de Murdock que cela se ressent. Face à Kingpin, il est un autre homme et on sent qu'il contient sa colère (sa haine ?) envers le personnage. Et Fisk, lui, pousse la provocation jusqu'au bout.

Malgré la gravité de la situation, Waid arrive à nous placer quelques touches d'humour mais cela ne durera pas bien longtemps puisque la fin de l'épisode va changer radicalement le ton de la série.

Chris Samnee excelle encore une fois. Son style pourtant plutôt cartoon/rétro est sombre lorsqu'il le faut. Il s'amuse avec la galerie d'arts de Fisk mais aussi avec les découpages. Par exemple, la scène d'infiltration est exemplaire avec ses cases qui s'incrustent discrètement dans celles de l'action des gens infiltrés. C'est simple mais malin.

Daredevil-016-CoverDaredevil #16

Marvel Comics • Par Mark Waid & Chris Samnee • $3.99
Encore un bon épisode de Daredevil par Waid et Samnee, ils vont vraiment nous manquer. Ici, l'épisode est un réel hommage à tout ce qui a été fait sur DD et sa relation avec Kingpin. On sent que Murdock face à son ennemi juré est un autre homme. Et dire qu'il ne reste plus que deux épisodes...