The Mighty Blog

Dark Knight III: The Master Race #4

Après un peu plus d'un mois d'absence, Dark Knight III: The Master Race revient. Brian Azzarello et Andy Kubert réalisent l'histoire de Frank Miller faisant suite à Dark Knight Strikes Back.

On pourrait attendre de la suite de Dark Knight Returns quelque chose de très politisé et, surtout, parlant de la symbolique du vigilante, détournant les codes. En effet, le récit de Miller était grandiose parce qu'il montrait un homme de conviction prêt à tout pour continuer sa tâche même si tout paraissait perdu. Finalement, ces éléments sont réutilisés dans cette nouvelle histoire sauf que c'est pris au pied de la lettre. Cette fois tout est perdu, Batman n'a aucune chance. À force de faire du "bigger than life", Miller et Azzarello perdent toutes subtilités. Et même les jolis effets de la première et de la dernière page ne feront pas croire le contraire. Du coup, l'histoire est sympathique, l'ambiance est très réussie, mais c'est tout.

Si je n'ai qu'une seule chose à critiquer, c'est la forme. Le récit rentre dans la gratuité. Alors, l'effet est réussi et cela montre à quel point la race maîtresse est dangereuse - même si je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi ils s'en prennent à Batman. Mais j'ai comme l'impression qu'entre la première partie publiée et ce numéro, le cahier des charges a changé. Les critiques ne sont pas dithyrambiques et peut-être que pousser au maximum le potentiomètre du grim and gritty avec beaucoup de sang pourrait donner un semblant de ressemblance avec l'oeuvre originale de Miller.

Mais, là où je trouve ça plus flagrant c'est dans l'encrage de Klaus Janson qui couvre les dessins de Kubert pour leur donner un aspect plus proche de ce que faisait Miller. Nous ne sommes plus dans l'hommage comme sur le premier numéro. Nous reconnaissons aisément la patte de Kubert mais les formes sont redessinées pour être plus carré. C'est un peu dommage. En revanche, la couverture est grandiose.

La back-up story met en scène Batgirl qui viendra à être aidée par un autre héros bien connu du DC Universe. Comme d'habitude, il s'agit d'une mise en bouche qui introduit des éléments à venir dans les prochains épisodes. L'histoire est dessinée par Frank Miller et ça me peine un peu. D'un côté, vu l'état de santé de l'auteur, je trouve ça remarquable. Il y a du mouvement, le trait est cohérent. Mais de l'autre côté, le voir dessiner dans son état de santé et nous laisser des planches vides de décor et aux personnages difformes, je ne suis pas certain que ça soit le but recherché.

Dark-Knight-III---The-Master-Race-004-CoverDark Knight III: The Master Race #4

DC Comics • Par Brian Azzarello, Frank Miller & Andy Kubert • $5.99
Nous ne définirons pas Dark Knight III par le qualificatif "subtile". L'ambiance est réussie et l'histoire sympathique mais il y a ce sentiment que les auteurs et, peut-être les éditeurs, cherchent à faire dans le spectaculaire avant tout.