The Mighty Blog

Dark Knight III: The Master Race #6

Batman à Nanarland

Est-ce que le fameux Dark Knight Returns de Frank Miller avait besoin d'une deuxième suite ? Pourtant entouré de Brian Azzarello, Andy Kubert et Klaus Janson, rien ne semble apporter une réponse positive à cette question. Ainsi, Dark Knight III: The Master Race continue et s'enfonce...

Dark Knight III aura finalement 9 numéros au lieu des 8 annoncés initialement.

 

POURQUOI ?!

 

Je pose la question sérieusement, cet épisode et le précédent proposent la même trame et à y regarder de plus près, il aurait tout à fait pu les faire tenir dans un seul numéro. Si vous cherchez la définition de scénario décomplexé, vous trouverez donc la réponse dans ce troisième volume de Dark Knight.

Pour ceux qui n'ont pas suivi - ou qui ont perdu le fil depuis fin juin, The Atom a malencontreusement libéré les Kandoriens de leur ville miniature. Les hommes de science s'avèrent être de méchants aliens rêvant d'extermination et de grand remplacement. Heureusement, Batman a une super idée (sans mauvaise foi) : faire pleuvoir de la kriptonite sur le monde entier arrosant ainsi les surhommes. Bien sûr, la situation se complique lorsque Lara, la fille de Superman et Wonder Woman, se rebiffe contre ses parents et rejoint les méchants.

Dans cet épisode, nos héros foutent donc une raclée au Kandoriens qui mettent du temps avant de mourir... Du coup, nous avons le droit à un discours de méchant disant des trucs méchants, comme les terroristes extra-terrestres qu'ils sont. Les héros préfèrent balancer des punchlines avant de passer à l'action tel le nanar qu'est devenu la saga.

La moitié de l'épisode est consacrée à Batgirl - et son costume de très mauvais goût - qui combat un kandorien. Alors, oui, la mise en scène est très belle et efficace, proposant du grand spectacle, mais c'est du même niveau que le dernier trailer de xXx, en moins fin peut-être.

Vous aurez compris que je n'ai pas une grande opinion de cet épisode, encore moins des précédents. Les dessins de Andy Kubert qui retrouve un peu de sa personnalité, avec Klaus Janson qui respecte plus le trait original du dessinateur n'essayant pas de le transformer en sous-Frank Miller de l'époque de Dark Knight Returns. Mais, c'est tout.

Le pire étant la back-up story. Je ne juge pas le dessin de Miller, vu son état de santé, je trouve ça remarquable. Je le salue d'ailleurs pour ce grand effort. Mais l'histoire, elle, est pathétique. Cela ne veut pas dire mauvais mais cela semble tellement aseptisé. Lana est censée être méchante et on s'attend à ce qu'elle tue Batgirl mais sa mère arrive. Et, là, plutôt que de massacrer sa mère de rage - comme on peut l'imaginer dans Jupiter's Legacy ou dans Low , elle se retourne en chouinant un truc du genre "je veux être un Popstar" et s'en va en boudant.

Pffff.

dark-knight-iii-the-master-race-006-coverDark Knight III: The Master Race #6

DC Comics • Par Brian Azzarello, Frank Miller & Andy Kubert • $4.99
Il reste encore trois numéros... Trois !!