The Mighty Blog

Dark Knight III: The Master Race #7

Le troisième chapitre de la trilogie Dark Knight ne s'était pas vraiment focalisé sur Batman mais plutôt sur son entourage. Avec ce septième épisode de Dark Knight III: The Master Race, Brian Azzarello, Frank Miller et Andy Kubert replacent le héros au centre de l'histoire, bien malgré lui.

Après avoir contribué à sauver le monde des Kandoriens, Bruce Wayne a une attaque vasculaire. Mais le monde n'arrête de pas de tourner pendant ça. Les aliens encore debout préparent leur prochaine offensive, la fille de Superman continue sa crise d'adolescence et la police de Gotham a des comptes à régler avec la nouvelle Batgirl.

Je continue de suivre la maxi-série sans réel intérêt. Au moins, les dessins d'Andy Kubert - moins sabordés par l'encrage de Klaus Janson qu'accoutumée - sont magnifiques. Il offre de belles planches. Mais l'histoire est sans surprise.

Je n'essaie même plus de comprendre pourquoi le GCPD en veut toujours autant à Carrie. Il faut qu'à ce moment précis, le plus grand soutien de Batman tombe. Heureusement, il y a Superman qui est prêt à tout pour sauver son ami. Je trouve que Miller et Azzarello ont réussi ce moment - si j'étais mauvaise langue je dirais que c'est la seule réussite de l'histoire, écrivant l'urgence de la situation et la détresse de Superman sur le point de perdre ce qu'il a de plus cher.

De son côté, Lara Kent décide de s'en prendre à son frère. Le prochain épisode verra donc les Kandoriens face aux Spartes aidés des Amazones. Cette histoire est décidément très fade. Lara n'a aucun charisme et se fait manipuler trop facilement - on est plutôt du côté Anakin Skylwaker que Kylo Ren. Et Wonder Woman est une guerrière qui a peut-être arrêté de traiter à tout va les hommes de "sac de sperme" mais n'a pour autant du relief.

La back-up story s'intéresse à Hawkman et Hawkgirl. Elle n'apporte rien de plus à l'histoire que l'on savait déjà. Il reste tout de même deux épisodes afin que les scénaristes raccrochent les wagons et que nous comprenions enfin qui "tire les ficelles".

Dark Knight III: The Master Race #7

DC Comics • Par Brian Azzarello, Frank Miller & Andy Kubert • $4.99
La maxi-série aura ses moments mais ils restent entourés par des scènes qui dépassent la raison et que les scénaristes n'ont pas envie de justifier. Sans oublier, les personnages très binaires qui ne tiennent le rôle parce que c'est imposé par ce script très scolaire. C'est vraiment dommage tout cela.