The Mighty Blog

Dark Souls #1

Dark Souls débarque dans l'univers comics, auréolé d'une réputation phénoménale grâce à des jeux vidéo incroyables. Pour tenter d'adapter l'univers, George Mann et Alan Quah sont recrutés par Titan Comics pour nous faire explorer un certain pan d'un monde désolé...

Les jeux Dark Souls sont réputés comme étant d'une part des jeux extrêmement difficiles, et d'autre part des jeux qui ont un univers riche, désespéré et mystérieux. Lorsque l'on se retrouve la manette à la main, effrayé à l'idée de se faire démolir par le moindre ennemi, on découvre par infimes fragments des personnages, des histoires, des mythes et des monstres. Si on se prend une claque visuelle à chaque nouvelle zone découverte, on reste aussi fasciné par la richesse de l'univers.

Alors en comics, j'étais impatient de découvrir ça. Sauf que j'ai été extrêmement déçu, vu que je n'ai pas retrouvé ce que j'aimais dans le jeu. Ici, on découvre une chevalière qui va chercher un mystérieux objet dans une grotte et qui va faire face à ses démons intérieurs. Voilà, c'est tout.

Je sais que je ne pouvais pas avoir tout le côté "gigantesque" du jeu, qui me fait me sentir comme un tout petit garçon face à une montagne les trois quarts du temps, mais là ça fait vraiment pauvre. On a au total un pauvre chevalier et un minable squelette et c'est tout. Si le décor est plutôt intéressant dans le genre galerie des glaces maléfique, c'est bien la seule chose plaisante qu'on ait ici. On n'a pas les grands décors du jeu, ni les ennemis terrifiants, ni la mythologie phénoménale.

Du coup, à défaut d'avoir une adaptation fidèle, j'aurai espéré lire quelque chose d'intéressant. Pas du tout, vu que c'est au final une histoire classique d'une guerrière qui a perdu les siens et qui se bat pour un objet. Il y a un gros problème de rythme, l'action est mal amenée et la conclusion complètement brusquée, et ça fait vraiment "comic-book amateur". Sauf que j'ai lu cent fois mieux chez des productions d'amateurs et que là, hormis le nom sur la couverture, il n'y a rien à sauver. On sent l'histoire calibrée pour sortir en même temps que le troisième jeu et qui respecte un cahier des charges allégé au maximum.

Heureusement que les dessins d'Alan Quah sauvent un peu l'ensemble, car même s'ils sont très froids et figés, il y a des compositions très intéressantes, notamment dans les combats. C'est propre, bien trop pour l'univers qu'on veut adapter, mais ce n'est pas dramatique. C'est probablement la seule chose appréciable du numéro...

Dark Souls 001-000Dark Souls #1

Titan Comics • Par George Mann et Alan Quah • $3.99
C'était bien gentil, mais si c'est pour faire ça, ce n'était pas nécessaire. Il y a peut-être une volonté de bien faire, mais c'est trop léger et fade pour satisfaire aux exigences. Arrêtez avec le côté fantastique et sombrez dans l'horreur totale presque lovecraftienne.