The Mighty Blog

Deadly Class #10

Avant que vous ne lisiez la critique de cet épisode de Deadly Class qui suit, je préfère vous prévenir que ce ne sera pas beau à voir. En effet, tellement ce dixième épisode est qualitatif, j'encense outrageusement le travail de Rick Remender et de Wes Craig. Vous êtes prévenus !

Dernier moment de répit avant que le groupe d'apprentis assassin aille dans le repaire de "Fuck Face" afin de se venger de ce qui c'est passé à Las Vegas et que le Proviseur Lin se rende compte de ce qui est arrivé à Chico, l'ex-petit-ami de Maya. Ah oui ! Et, Marcus a trompé cette dernière avec Saya.

Rick Remender décompose cet épisode en quatre parties. Chacune d'entre elles apporte son lot d'émotion. Et, justement, la force de l'épisode est là ! Tout est intense et cela ne peut pas laisser le lecteur insensible.

Le début de l'épisode est incroyablement écrit et mis en scène. Marcus se remémore sa nuit passée et il essaie de se convaincre qu'il s'en veut. Les contradictions entre les textes et les petits encadrés de l'image sont très bien réalisées. Rarement, j'ai eu autant d'empathie pour un personnage en lisant une BD. C'est incroyable !

La seconde partie est plus légère. Remender nous emmène un jour de soldes dans un comicshop avec Marcus qui peine à se remettre de sa cuite de la veille. Le scénariste dépeint avec légèreté, humour et passion les lecteurs de comics. Je ne peux pas vous mentir que le climax de la scène m'a fait hurler de rire - apparemment, cela est réellement arrivé à Remender.

Avec la troisième partie, le scénariste rentre dans le vif du sujet avec l'explication du plan de Saya pour investir la planque de "Fuck Face". C'est fait avec une certaine légèreté (les plans réalisés par Wes Craig sont excellents) mais cela amène à la dernière partie dans laquelle ça tourne mal. Même si on s'attendait au piège, il n'était pas évident comment le tout allait tourner au vinaigre. En effet, c'est encore pire que ce que l'on pouvait imaginer. Le twist final est incroyable. Dire qu'il fait attendre encore un mois pour lire la suite !

Wes Craig offre un travail de qualité. Il varie les plaisir tout en s'amusant autant avec les mésaventures de Marcus au comicshop qu'avec les plans de Saya ou les scènes d'action. Je rappelle qu'il est accompagné par Lee Loughridge aux couleurs et Rus Wooton au lettrage qui participent à l'ambiance de la série.

Deadly-Class-010-CoverDeadly Class #10

Image Comics • Par Rick Remender & Wes Craig • $3.50
Tout cela démontre que Deadly Class est une série excellente. J'ai rarement eu autant de plaisir à lire un épisode mais également à ressentir autant de choses. Si ce n'est pas déjà fait, je vous invite à découvrir cette série afin de comprendre pourquoi à chaque épisode je m'extasie.