The Mighty Blog

Deadly Class #15

Rick Remender est doucement en train d'emmener les protagonistes de Deadly Class vers un point de non-retour. Chaque partie fait des choix qui la sépare inexorablement de l'autre.

Depuis que Marcus a intégré la King's Dominion High School, il entretient une relation ambiguë avec Saya. Mais, Marcus a choisi Maria. Depuis que cette dernière a mystérieusement disparu pour les élèves de l'école, Marcus noie son chagrin dans les drogues. Mais, voyant Saya se mettre en couple avec Willie, le meilleur ami de Marcus, il pète les plombs et commence à accuser son ex-maîtresse d'avoir tué sa copine. Bien loin de connaître la vérité, il rentre dans un engrenage infernal le poussant à faire des choses qu'il risque de regretter amèrement.

Cet épisode est un peu un condensé de tout ce qui est excellent dans Deadly Class. On y retrouve l'amitié mise à mal par la disparition de Maria mais, surtout, par Marcus qui ramène tout à lui tout en devenant de plus en plus paranoïaque. Le fait de se réfugier dans les drogues ne l'aide pas à avoir le discernement nécessaire pour essayer de mettre à plat la situation.

On retrouve également l'idéologie punk de Remender ainsi que des leçons de vie qui sonnent un peu comme celles que le scénariste aurait tiré de son expérience personnelle. Il y a dans le monolgue de Marcus face à Billy une critique très drôle des conspirationnistes.

On retrouve aussi les délires psychédéliques des drogues avec des clowns qui parlent et une scène complètement folle dans laquelle Marcus fait face aux gens qu'il aimait et qui sont morts le tout accompagné par Ronald Reagan. Dans cette scène, le dessinateur Wes Craig, le coloriste Jordan Boyd et le lettreur Rus Wooton se lâchent complètement pour offrir quelque chose d'inédit jusque-là dans la série. Les lettres se déforment, les phylactères ne sont plus conventionnels, Marcus est un personnage de cartoon et le président Reagan ressemble à un jouet Bubble-head psychopathe. Ce passage, très drôle, est aussi l'occasion d'explorer ce qui se passe dans la tête de Marcus, un personnage qui ne manque pas de psychoses le rendant très intéressant.

Enfin, on retrouve l'intrigue qui part en cacahouètes avec Marcus qui lâche une grosse bombe avant de le regretter - dans une scène très drôle mettant en parallèle les révélations de Marcus aux coups reçus dans le jeu vidéo Punch-Out. Il y a aussi quelqu'un qui fait chanter Marcus. Enfin, l'episode se termine avec un gros "boom" qui laisse présager que le prochain épisode risque d'être un règlement de compte mortel.

Vous l'avez peut-être noté, Lee Loughridge a quitté Deadly Class. Sa colorisation nous manquera que le titre. Pour les fans, il est en charge des couleurs de nombreuses autres séries comme Wolf, par exemple. C'est donc Jordan Boyd qui le remplace. J'avoue que le changement étonne assez peu même si, parfois, sa colorisation aurait tendance à écraser l'encrage de Craig. Peut-être qu'il lui faut un peu de temps pour s'habituer. En tout cas, en fin d'épisode, en plus de remercier Loughridge, Remender partage le travail en amont de Boyd pour coloriser des pages de l'épisode. C'est plutôt intéressant.

Deadly-Class-015-CoverDeadly Class #15

Image Comics • Par Rick Remender & Wes Craig • $3.50
Remender continue de placer ses pions avant le final de ce troisième chapitre de Deadly Class qui se déroulera dans le prochain épisode. Cela risque d'être très prometteur. En tout cas, la série en toujours aussi plaisante et surprenante. Ah, et la partie graphique est toujours au top.