The Mighty Blog

Deadly Class #2

Le premier épisode de Deadly Class m'avait réellement plu pour le ton employé, l'univers dans lequel évoluait le personnage et les promesses de la fin d'épisode. Et, comme souvent avec Rick Remender les enjeux de la série ne sont pas encore présentés. Et ce n'est pas dans ce deuxième épisode qu'on les découvre, l'auteur nous présente avant la fameuse école des assassins où l'action de la série se déroule.

Après avoir vécu des mois dans la rue, Marcus est recueilli par le directeur de l'école des assassins pour le former. Il découvre alors que son lycée n'est pas si différent des autres lycées américains à quelque exception près.

Lors du premier épisode, je comparais Deadly Class à Degrassi Junior High et il s'avère que le concept n'est pas si éloigné. À l'instar de Harry Potter où J.K. Rowling reprenait les archétypes d'élèves des pensionnats anglais pour les mettre dans un contexte fantastique, Remender fait de même mais avec son ton et son univers punk. Donc même si on retrouve le club des fils à papa, celui des gothiques (de 1987) comme dans Monster Academy, il y a des choses qui varient.

Le scénariste nous réserve alors des situations classiques de teen movies comme repaire mais les remanie. Et puis, il place des indices sur ce vers quoi la série se dirige (jusqu'au cliffhanger de la fin d'épisode).

Et puis, les dialogues sont excellents. Notamment l'échange entre Marcus et les élèves en train de fumer des joints qui complotent pour tuer Bananarama ou le président des États-Unis.

Mais l'autre force de la série est l'équipe graphique composée de Wes Craig aux dessins, Lee Loughridge aux couleurs et Russ Wooten au lettrage. C'est magnifique de bout en bout. Tellement que ça force la lecture et que la scène finale qui aurait pu être du mauvais Millar s'avère être réussie. À certains moments, j'avais l'impression de voir des dessins de Katsuhiro Otomo (Akira).

Deadly-Class-002-CoverDeadly Class #2

Image Comics • Par Rick Remender & Wes Craig • $3.50
Deadly Class est une grande réussite. J'ai éprouvé un grand plaisir à lire cet épisode et à tenter de vous donner envie de découvrir ce titre. C'est bien écrit, l'univers est plaisant, c'est drôle, les dessins sont magnifiques. J'espère que les lecteurs VF auront aussi ce plaisir.