The Mighty Blog

Deadly Class #4

Deadly Class est une série atypique : pas de justiciers masqués, pas d'action écervelée, simplement une version punk de Degrassi High avec des futurs assassins comme élèves. C'est le prétexte de Rick Remender pour offrir peut-être sa série la plus personnelle jusque-là et de montrer comment des gamins brisés par la vie tentent de nouer des liens sociaux comme les autres jeunes. Et tout ça dans une série plus hilarante qu'elle n'y parait.

Marcus se retrouve coller après les événements du précédent épisode. Mais, d'autres élèves - dont Willie et la belle Saya - viennent le chercher pour partir quelques jours à Las Vegas... Pour tuer le père de l'un d'entre eux.

La première chose que frappe dans cet épisode c'est encore une fois l'aspect graphique. Wes Craig est talentueux sur plus d'un point. Sa mise en scène au concert des Grateful Dead pendant lequel Marcus et Willie se balade parmi la foule est sublime donnant du mouvement au duo tout en montrant l'étendu du public - ces sales hippies. Et la scène à Las Vegas est complètement folle. Il est aidé de Lee Loughride qui opte pour des aplats de couleur et joue avec ses palettes. Enfin, les deux donnent aussi une place importante au travail de lettrage de Rus Wooton. Voilà rien que pour le visuel et le plaisir de lecture, je vous invite à lire Deadly Class.

Mais la série ne s'arrête pas à là : le scénario de Rick Remender est excellent. On voit qu'il a une histoire à raconter mais si cela n'avance pas comme on peut le voir dans d'autres séries, ce n'est pas grave. Le scénariste construit des choses et commence à forger des liens entre les différents protagonistes qui ont tous un caractère bien forgé. Et le tout avec une situation complètement dingue et hilarante. Entre la raison qui les pousse à aller voir un concert de Grateful Dead, la forte tête de Marcus et la fin l'épisode, on passe un très bon moment. Et, comme d'habitude, Remender a un plan et il est pour le moment intriguant et pousse à revenir au prochain épisode.

Mais, dans cet épisode, ce qui importe c'est la dynamique du groupe ; leur côté cool - malgré le background de chacun - est suffisant pour passer un très agréable moment de lecture. L'auteur réussi à "banaliser" leur discours, ainsi on peut les "entendre" parler d'aller tuer le père de Billy comme les élèves normaux parleraient de sortir de l'enceinte du lycée pour aller fumer une clope  Et puis, ne croyez pas qu'il ne se passe rien. Bien au contraire.

Deadly-Class-004-CoverDeadly Class #4

Image Comics • Par Rick Remender & Wes Craig • $3.50
Deadly Class est la surprise mensuelle : chaque épisode est meilleur que le précédent. On commence à s'attacher aux personnages et on se marre très souvent pendant la lecture. Enfin, denier argument et pas des moindres : la partie graphique est exceptionnelle.