The Mighty Blog

Death Head #1

Un couple de randonneurs va tomber sur un village étrange et faire une lugubre découverte, qui risque bien de leur couter cher. Death Head #1 commence comme une histoire déjà vue, mais va bien vite s'étoffer, pour mieux perdre et inquiéter son lecteur...

J'avoue avoir décidé de lire ce numéro juste pour sa couverture que je trouve fabuleuse, aussi belle qu'inquiétante. C'est globalement l'impression qui ressort de ce numéro, qui dépasse rapidement les limites de ses premières pages qui se veulent horrifiques, pour aller vers autre chose.

Le numéro contient 3 histoires qui restent encore assez floues pour l'instant, et la narration ne permet pas de bien situer le lien entre elles. On commence donc par un couple en randonnée qui va faire une mauvaise rencontre et pourrait y rester, avant de voir un jeune garçon brutalisé par d'autres enfants, puis une jeune adolescente amoureuse de sa camarade dans une école religieuse. Il est difficile de situer les histoires, et il n'y a pour l'instant que peu de liens entre elles, mais c'est intrigant de voir où ça va aller.

Les deux auteurs, Zack et Nick Keller, s'inspirent de beaucoup d'histoires d'horreur, mais pas seulement. Sur les trois histoires, une reste pour l'instant ancrée dans la réalité, et les deux autres alternent entre l'horreur réaliste et le fantastique pur. Le mélange fonctionne étonnamment bien, et j'ai été positivement surpris par ce numéro. On s'attend à un slasher classique (à la Halloween de Carpenter par exemple), mais les personnages ne sont pas encore complètement stupides, et les autres histoires s'en éloignent complètement.

Du coup, on ne sait pas trop ce qu'on lit, il est difficile de savoir où ça va, mais ça marche. J'espère que même si elles sont différentes, les trois histoires se rejoindront, parce qu'elles fonctionnent toutes indépendamment. Les personnages sont plutôt réussis, ont chacun une voix particulière, et on s'y attache vite. Il est impossible de voir ce qui les lie hormis quelques indices, mais les auteurs semblent citer Stephen King en inspiration, donc les personnages finiront bien par se retrouver. En l'état, on a peu d'informations, et ça donne franchement envie de lire la suite.

Pour la partie artistique, Joanna Estep réussit parfaitement son numéro. C'est fluide, les personnages sont crédibles, et une certaine beauté se dégage de quelques pages. Elle alterne parfaitement les ambiances (on passe d'une forêt à un village abandonné, puis carrément à un lycée) et adopte un style plein de vie, avec ses cadrages constamment en évolution, pour mieux mettre en avant les effets voulus par les auteurs. Certains visages sont par contre un peu étranges ou ratés, mais ça n'entache pas la lecture. Mentionnons enfin les couleurs de Kelly Fitzpatrick, adaptées à toutes les situations, qui subliment les dessins.

Death Head 001-001Death Head #1

Dark Horse Comics • Par Zack Keller, Nick Keller, & Joanna Estep • $3.50
Très bon début pour une série horrifique, assez loin de ce qu'on peut lire habituellement. Les auteurs veulent emmener le lecteur quelque part, et le voyage risque bien d'être fun et malsain. Tous les ingrédients pour une excellente histoire d'horreur sont là.