The Mighty Blog

Death of Wolverine #1

Marvel Comics nous annonce avec le titre évocateur Death of Wolverine la mort du mutant griffu. Après une dernière série qui ne restera pas dans les annales, on s'attendait à pas grand-chose de cette mini-série en 4 parties sentant le prétexte marketing. Et, pourtant...

Le glas commence à sonner pour Wolverine et, dès les premières pages, on a l'impression d'entendre la cloche. Ce début ressemble à un hommage au héros et représente tout ce que l'on aime de lui. C'est comme si Charles Soule et Steve McNiven avaient conçu leur mini-série pour être culte. Ça pourrait être bien parti pour l'être.

Il est tout de même impossible de ne pas regretter la bourde éditoriale faisant apparaître Nuke dans cette première partie de l'épisode. Le personnage est non seulement bien différent physiquement de comment on a pu le voir récemment dans Captain America mais, il est surtout présent et bien vivant sans aucune explication. Ça perturbe quelque peu la lecture, il faut l'avouer.

Pour le reste, Charles Soule colle une ambiance incroyable avec un personnage blasé bien loin de la version de Paul Cornell. On pense forcément à Old Man Logan mais c'est peut-être le trait de McNiven qui nous amène à penser cela. En tout cas, le dessinateur est en grande forme, c'est détaillé et magistral par moments. Il y a une partie sur laquelle Soule et lui se sont amusés avec le découpage qui a une dynamique particulière et ça rend toute la violence de la scène sans rentrer dans le gore ou le gratuit.

Maintenant, j'aimerais faire un a parte contre les blasés qui n'arrêtent pas de répéter à qui veut l'entendre que Marvel finira par ressusciter Wolverine. Mike Marts, l'éditeur des séries X-Men, le dit lui-même, dans les comics, la mort n'est pas immuable. D'ailleurs, il suffit d'entendre des fans qui réclament à cors et à cris la résurrection de leur(s) personnage(s) préféré(s). Au final, ce qui compte réellement, c'est l'histoire. Si ce Death of Wolverine est une bonne histoire - et ça semble être bien parti pour - pourquoi s'en priver (à part à cause du prix onéreux des épisodes) ? Après tout, ce qui importe c'est qu'on lise de bonnes histoires pas de critiquer les décisions éditoriales de Marvel (ou DC) qui sont là pour nous vendre des comics et pour nous donner envie de lire en nous offrant des histoires de qualité. Ces gens qui critiquent quelque chose sans l'avoir lu sous prétexte que dans 1 ou 2 ans le personnage reviendra à la vie, quelque part, je les plains parce que ça voudrait dire que nous n'aurions jamais dû lire la mort de Gwen Stacy, celle de Captain Marvel ou la fin du run de Grant Morrison sur New X-Men sous prétexte que les personnages morts reviendront de toute façon. En extrapolant, cela veut dire aussi que selon eux, nous aurions dû être privés de Batman and Robin par Grant Morrison ou des épisodes de Captain America par Ed Brubaker dans lesquels Bucky Barnes reprend le costume de Captain America. Des bonnes histoires. C'est la raison qui nous pousse à dépenser des dizaines d'euros par semaine pour les comics et qui nous pousse à les commenter - voire écrire des articles. Donc à ceux qui n'arrêtent pas de grommeler "pff ils vont le ressusciter dans deux mois", je les invite à arrêter les comics ou, au mieux, d'aller voir du côté des indépendants et laissez nous apprécier en toute quiétude les histoires qu'ont à nous offrir les comics mainstream.

Death-of-Wolverine-1Death of Wolverine #1 (of 4)

Marvel Comics • Par Charles Soule & Steve McNiven • $4.99
Comme je le disais en début de critique, je ne m'attendais à pas grand-chose de cette mort de Wolverine mais l'ambiance mise en place par Soule et McNiven m'a fait changer d'avis. Je suis impatient de lire la suite que j'espère être au même niveau.