The Mighty Blog

Death of X #1

Mais où est Cyclope ?

Après Secret Wars, huit mois se sont écoulés avant qu'on retrouve l'univers Marvel. Beaucoup de situations ont changé, et parmi les plus intrigantes, celle de Cyclope. On ne savait pas ce qu'avait fait le leader mutant, jusqu'à ce que Jeff Lemire, Charles Soule et Aaron Kuder décident de nous raconter ça dans Death of X !

On ne va pas se mentir, si Jeff Lemire sort certains des meilleurs titres Marvel chaque mois avec Old Man Logan ou Moon Knight, il est aussi coupable d'Extraordinary X-Men, où l'ennui côtoie le soporifique. Quant à Charles Soule, celui qui fut à une époque excellent sur Inhumans est devenu ennuyeux au possible avec ses Uncanny Inhumans, et tente de rattraper son niveau d'antan. Du coup, associer les deux m'inquiétait énormément, et j'ai ouvert le numéro avec appréhension.

On retrouve donc les Inhumains et l'équipe de mutant.e.s de Cyclope, qui va faire une découverte macabre: le nuage qui donne leurs pouvoirs aux descendants d'Inhumains est toxique pour les mutants. Pendant ce temps-là, les inhumains continuent tranquillement de se protéger et de chercher à agrandir leurs rangs. Ils suivent la progression du nuage qu'ils ignorent être toxique, et défendent les nouveaux inhumains contre ceux qui veulent se servir d'eux comme une arme...

C'est un numéro qui a été difficile à écrire peut-être, parce qu'on sait déjà tout en ouvrant ce numéro. On sait depuis le début des séries mutantes que le nuage tue les mutants, on sait que Cyclope va faire quelque chose de drastique, et on sait qu'il va disparaître après ça. Du coup, le numéro est limité dans ce qu'il peut raconter, et c'est assez dommage. C'est plus une introduction à quelque chose qu'on connait déjà qu'autre chose, et ce n'est pas la mort d'un mutant qu'on pensait oublié qui y changera quelque chose (surtout que bon, le ramener à la vie prendrait environ 4 secondes).

Malgré tout, le numéro se tient bien, notamment dans sa structure. Les deux camps ont deux atmosphères diamétralement opposées, entre les mutants en plein génocide involontaire et les Inhumains qui ont une journée ensoleillée à taper des méchants. On ne voit pas forcément l'intérêt de comparer les deux jusqu'à une page finale qui montre bien le principal enjeu de la série en place: la survie. Du coup, la lecture est bien rythmée, on se laisse porter par la partie mutante et on apprécie bien l'action parfaitement mise en valeur par Aaron Kuder. Je ne suis pas fan de sa manière de dessiner les personnages, en forme d'oeuf et tirant presque vers le Frank Quitely, mais ses scènes d'action sont vraiment belles, et il a un sens du détail très poussé.

death-of-x-2016-001-000Death of X #1

Marvel Comics • Par Jeff Lemire, Charles Soule & Aaron Kuder • $3.99
Du coup, entre ma nostalgie de Cyclope (#CyclopsWasRight) et une certaine maîtrise dans l'écriture, je vais me laisser tenter par la série. Il y a peut-être quelque chose d'intéressant à raconter, qui sait.