The Mighty Blog

Doctor Strange #5

Jason Aaron finit son premier arc avec de nouvelles révélations sur le monde de la magie, et l'univers Marvel risque bien de les payer cher. Avec un Chris Bachalo irréprochable et des gros monstres, tout ira bien !

On a beaucoup aimé les quatre premiers épisodes de la série ici, pour tout un tas de raison. De mon côté, alors que je trouve que les titres de All-New All-Different Marvel sont globalement plats et sans grande ambition, celui de Jason Aaron me donne ce que je veux voir et ce que j'aime dans les comics : un univers riche et un peu fou, des personnages qu'on apprécie, et de vrais enjeux.

Et c'est ce qu'on a là, vu que la magie est en train de mourir dans l'univers Marvel. Alors que tous les Sorciers Suprêmes se font massacrer dans d'autres réalités, Stephen Strange va enquêter seul sur ces décès, face à des monstres surpuissants et capables de contrer ses sortilèges...

En dire plus serait révéler des éléments de l'intrigue, surtout pour cette fausse fin d'arc (le découpage en TPB s'effectuerait ici normalement), mais sachez qu'il se passe beaucoup de choses pour tous les magiciens de l'univers Marvel, et que les voir tous faire face à un ennemi commun fait plaisir. On se demande vraiment pourquoi Marvel n'avait pas songé à publier un titre sur Strange plus récemment, vu comment c'est un univers développé et étrange. On en découvre des nouvelles règles, la mythologie est folle, et les révélations s'enchaînent.

Entre l'ennemi, les sacrifices de Strange et le rôle de Wong, son acolyte/protecteur/ami, Aaron a bien chargé son premier arc, et s'est donné les moyens de jouer avec tout ça pour la suite. C'est la première fois depuis longtemps qu'il se passe presque trop de choses dans une série pour tout développer, et une fois le numéro dévoré, on a autant de réponses que de nouvelles interrogations. Ça ne s'arrête pas une minute, le flashback est brillant, et on peut vraiment s'inquiéter de l'avenir pour pas mal de choses dans la série.

C'est tellement irréprochable que j'ai mis trois lectures avant de percuter qu'entre les flashbacks et les intrigues secondaires, le Docteur n'apparaît pas avant la moitié du numéro, et ça ne choque rien. C'est dire la qualité des intrigues, qui n'arrivent décidément pas à décevoir. L'ensemble a une approche nouvelle de la série d'action grâce à la magie comme arme et enjeux à la fois, mais quand Strange arrive, il est délicieux. On oscille entre son rôle, ses sacrifices, et son côté humain presque puéril, qui contrastent à chaque fois avec sa mort imminente, et donnent une vraie âme au titre.

En plus de ça, Chris Bachalo est fait pour dessiner ce titre et la magie en son sein. Il nous l'a déjà prouvé grâce à Bendis, les sortilèges et les monstres sont sa grande force, et c'est ce qu'on retrouve ici. Les pages sont riches sans être surchargées ou illisibles (pour l'instant ?), il ne respecte aucun principe de cadrage ou de découpage et fait déborder ses cases et ses pages les unes sur les autres, et donne vie au script fantastique de son auteur.

Doctor Strange (2015-) 005-000Doctor Strange #5

Marvel Comics • Par Jason Aaron & Chris Bachalo • $3.99
C'est tellement bien que Jason Aaron finit par énerver. Je ne pensais pas autant aimer ce titre, mais il s'avère que c'est profondément génial et relativement inédit en ce moment. C'est un vrai plaisir de lire ce titre chaque mois, et l'attente entre chaque numéro fait très mal.