The Mighty Blog

Doctor Strange: Damnation #1

Après la récente destruction de Las Vegas, le Docteur Strange semble bien décidé à ‘’réparer’’ la ville, peu importe le coût qu’aura sa magie. Nick Spencer, Donny Cates et Rod Reis lancent Doctor Strange: Damnation, un titre audacieux et intriguant.

Secret Empire avait eu une conclusion un peu abrupte, qui laissait beaucoup de mystères en suspens. Si le retour de Hulk semble se préciser dans Avengers: No Surrender, le sort de Las Vegas semblait fixé. Détruite par Steve Hydra Rogers, la ville devait rester un monument aux morts, symbole des échecs des héros. Pourtant, le Docteur Strange en a décidé autrement, et réssucite littéralement la ville, en ramenant malheureusement des démons avec...

Du coup, Spencer et Cates (respectivement auteurs de Secret Empire et Doctor Strange) écrivent un numéro qui sert de prologue à un mini event mystique, et continuent d’écrire leurs histoires. On retrouve des idées de Secret Empire, notamment les divisions entre les héros et l’impact qu’ils ont sur le public, et Cates écrit tranquillement la suite de son titre sur Strange, en faisant quelque chose d’encore plus énorme qu’avant.

Si le principe des démons qui arrivent sur Terre n’est pas nouveau (on avait même eu un crossover sur la même base qui se déroulait à Vegas avec Venom et le Hulk Rouge il y a quelques années), ce numéro sait rester très drôle à lire, grâce à une énorme dose de n’importe quoi. Si l’ennemi auquel Strange fait face est attendu dès la couverture, sa mise en scène est incroyable, rappelant tous les codes de Vegas: le cabaret, le grand spectacle de l’absurde, les casinos, tout ce qui fait de la ville du péché le théâtre idéal pour l’action. Plutôt que d’adopter un ton sérieux, les auteurs mélangent les styles et balancent un méchant délicieux, complètement absurde et attachant.

Ce numéro qui sert de grosse introduction à l’event Damnation pose donc bien la menace et les enjeux, et a la chance d’avoir deux auteurs aux dialogues excellents. Chacun ramène des éléments de sa série personnelle, notamment le chien fantôme absolument délicieux, et le mélange des deux crée un ensemble mi-sérieux mi-comique, qui donne une vraie voix au numéro. Si les deux auteurs décident de continuer comme ça, autant dire que la lecture des numéros suivants sera hilarante.

On peut aussi compter sur un Rod Reis surprenant, bien plus à l’aise que lors de ses pages sur Secret Empire. On dirait du Dave McKean à l’époque de Arkham Asylum par moments, avec des découpages reprenant les codes et la pellicule du cinéma, des idées visuelles étonnantes sur chaque page, et des personnages réussis. L’artiste ne m’avait pas ébloui sur sa précédente saga, mais là il gère à merveille une histoire énorme à dessiner, et le fait en poussant ses limites.

Doctor Strange: Damnation #1

Marvel Comics • Scénario : Nick Spencer & Donny Cates - Dessins : Rod Reis - Lettrage : Travis Lanham • $3.99

Si deux de mes auteurs préférés se mettent ensemble pour réaliser une histoire avec des démons, des chiens, et Las Vegas, que voulez-vous que je vous dise ? C’est un excellent début, et il y a fort à parier que vue la direction prise, notamment avec l’ajout de nouveaux héros, la suite frappe fort.