The Mighty Blog

Drax #1

Quasiment tous les membres des Gardiens de la Galaxie ont eu ou auront une série solo, et il ne manquait plus que Drax pour compléter le tout. Epaulé par Cullen Bunn, le catcheur C.M. Punk se lance dans l'écriture, pour tenter de rendre intéressant la montagne de muscle et de violence des Gardiens !

En fait, confier une série sur une montagne de muscles à un catcheur est plutôt drôle, si ça peut permettre de donner quelque chose de fun. Sauf que rajouter derrière Cullen Bunn pour superviser tout ça, qui est capable du meilleur comme du pire (très très pire), c'est inquiétant. Et si je comprends la volonté derrière l'idée d'avoir une série sur chaque membre des Gardiens de la Galaxie (celle sur Gamora arrive très vite apparemment), je dois dire que le résultat est décevant...

Je ne demandais pas un scénario à la Shakespeare pour ce numéro, mais il me fallait quelque chose d'un peu consistant quand même. Là, c'est très léger. Drax, après une énième bataille avec ses Gardiens, se fait abandonner par ses coéquipiers, qui ont tout simplement mieux à faire que de traîner avec lui. Il va prendre un vaisseau pour aller tuer Thanos, mais ne sachant pas où il est, il va atterrir sur une planète, où il y aura un bar, et où il rencontrera une vieille connaissance avec qui il va probablement se battre. Fin.

C'est très léger présenté comme ça, et c'est ainsi à la lecture. On ne s'ennuie pas forcément, mais on roule forcément les yeux par moments. Le titre mélange maladroitement l'humour parodique face au monstre Drax, et la vraie violence du personnage, pour un résultat bancal qui ne sert pas à grand chose. Ce n'est pas mauvais, c'est juste inutile, et très fade. La mise en avant constante d'un personnage qui n'a pas eu d'intérêt depuis de nombreuses années ne marche pas, les blagues un peu bêtes ne marchent pas, et hormis pour quelques petites vannes sur Drax lui-même, le numéro ne décolle pas, et se contente de trottiner vers une conclusion qui est censée donner envie de revenir le mois prochain.

Sauf que je ne serai pas forcément là, vu le nombre de titres chaque mois. Marvel a pourtant réussi à sortir une série Groot géniale parce qu'elle s'inspirait des Pixar, et un Rocket Raccoon culte grâce à Skottie Young. Là pour Drax, la série n'a aucune "valeur ajoutée", et on a déjà l'impression de connaître toute l'histoire à la lecture. Il est possible qu'on rajoute quelque chose d'intéressant par la suite, mais sincèrement, ce n'était pas forcément la peine de sortir ce titre.

Malheureusement, s'ils sont très réussis, les dessins de Scott Hepburn ne sauvent pas l'ensemble. C'est dommage, parce qu'ils sont dans l'ensemble énergiques, très détaillés, et que la manière dont il dessine l'espace et ses aliens laissent entrevoir de très jolies choses pour la suite. J'espère le revoir ailleurs vite, parce qu'ici, il ne peut pas faire de miracle...

Drax (2015-) 001-000Drax #1

Marvel Comics • Par C.M. Punk, Cullen Bunn & Scott Hepburn • $3.99
C'était gentillet, mais pas forcément utile. Le titre se contente du minimum vital, et à moins d'être un fan absolu de cette grosse coquille vide de Drax (voyez pour consulter un docteur si c'est le cas), ce n'est pas quelque chose que je recommande. C'est dommage, parce qu'au moins c'est beau...