The Mighty Blog

E Is For Extinction #1

Parmi la pléiade de séries Secret Wars, E Is For Extinction est certainement l'une des plus casse-gueule. Elle fait référence à une époque des X-Men très marquée par ses auteurs, Grant Morrison et Frank Quitely, proposant une ambiance très différente de ce que nous avions l'habitude de lire sur une série mutante. De plus, Marvel a fait appel à Chris Burnham, dessinateur qui a travaillé avec Morrison sur Batman, Inc et Nameless, pour écrire le scénario, lui, qui à ma connaissance n'a jamais eu de série attribuée en tant que scénariste. En plus, il est accompagné par Ramon Villalobos aux dessins dont le trait peut surprendre. C'est donc plus intrigué qu'impatient que j'ai lu ce premier épisode et, je fus agréablement surpris.

Cassandra Nova, la jumelle maléfique du Professeur Xavier, a élu domicile dans la tête de son frère. Celui-ci la menace de sortir sinon il se tire une balle dans le crâne et il le fait ! Dans cet univers du Battleworld, nous voyons donc l'univers parallèle qui s'est créé à partir du moment où le Professeur s'est suicidé. Magneto a ouvert une école, The Atom Institute, accueillant les anciens élèves de Xavier et en a fait ses X-Men. Quant à Cyclops et Emma Frost, ils forment à eux deux les X-Men "classiques" mais sont perçus comme des ringards.

Il y a bien d'autres changements qui sont issus de l'évolution "naturelle" du run de Morrison avec le fait qu'être mutant est un gage de qualité et de réussite. Les futurs parents vont voir des spécialistes pour avoir plus de chance d'avoir un enfant mutant.

Ce premier épisode est bourré d'idées. On passe vite d'une scène à une autre nous montrant ce que sont devenus les personnages importants du run initial. Le tout est fait avec un certain humour très cynique mais tout en proposant une intrigue qui se construit au fil de l'épisode. Et, nous ne sommes pas au bout de nos surprises comme le prouve la fin de l'épisode qui nous montre un personnage inattendu.

E Is For Extinction est une réelle bonne surprise. Je sais je vous conseille pas mal de séries liées à Secret Wars depuis un moment mais, celle-là sort du lot. L'univers est bel et bien celui de Morrison mais Burnham a une tonalité qui lui est propre et des idées bien vues comme la manière de voir de Dust lorsqu'elle est un nuage.

Je pense que la chose qui pourrait rebuter le plus sont les dessins de Villalobos plutôt proches des comics underground mais sa narration visuelle est solide et son trait a un certain charme. Personnellement, j'aime beaucoup. Et, ça colle au travail de Quitely et Igor Kordey de l'époque.

E-Is-For-Extinction-001-CoverE Is For Extinction #1

Marvel Comics • Par Chris Burnham & Ramon Villalobos • $3.99
Encore une réussite pour les séries Secret Wars mais ce E Is For Extinction a quelque chose de plus que d'autres. Une tonalité, un univers construit, un humour particulier... Bref, si ça continue sur cette voie, la série fera parti de mes coups de cœur de l'événement.