The Mighty Blog

Extraordinary X-Men #2

Le contexte dans lequel doivent évoluer les mutants depuis All-New All-Different Marvel n'a pas su me convaincre, ressemblant à un gros retour en arrière vers des époques peu glorieuses. Pourtant, le titre principal de la licence, Extraordinary X-Men, est mené par des cadors, Jeff Lemire et Humberto Ramos. Il s'agit peut-être de laisser du temps...

Les mutants meurent à cause du nuage de Terrigen Mist. Ce mal les rend également stériles et a créé un virus nommé M-Pox. Les X-Men ont alors décidé de créer X-Heaven, un lieu de paix dans lequel les mutants peuvent se réfugier. Cela ne veut pas dire qu'ils seront au calme.

L'analogie aux Romms me semble de plus en plus claire dans l'écriture de Lemire. Il fait des mutants un peuple nomade obligé de fuir et chassé de là où il décide de s'installer. Seul problème, alors que les Romms sont accusés d'apporter la maladie, il semble que les mutants le font réellement. Malgré eux, certes. Mais, leur présence sur Terre est en effet dangereuse pour le reste du monde. Ce qui m'étonne finalement c'est comment les mutants sont laissés pour compte et que les organisations comme A.I.M. ou S.H.I.E.L.D. ne tentent pas quelque chose pour préserver l'humanité tout en protégeant les mutants. Ces points seront peut-être traités plus tard, vous me direz. Faut dire que Lemire prend son temps pour exposer la situation globale et former son équipe. En effet, à la fin de ce deuxième épisode, l'équipe n'a pas encore été une seule fois ensemble. Deux n'ont pas encore rejoint les rangs, l'un est manquant et le dernier vient de suivre sa soeur mais ils font tous les deux une halte avant d'aller à X-Heaven.

Cela ne rend pas l'épisode moins intéressant. Le rythme est bon, le lecteur est tenu en haleine et il viendra certainement à lire le(s) prochain(s) épisode(s). Par contre, si on vient à comparer à ses prédécesseurs, Lemire fait moins bien que Brian Michael Bendis et Jason Aaron en terme de démarrage de série. Encore une fois, le contexte est pesant et, avec ça, Lemire s'en sort plutôt pas mal. Je regrette néanmoins le retour en arrière sur Jean Grey avec son pouvoir qui ressemble beaucoup à celui du Phénix, chose qu'elle a combattu pendant tous les épisodes de All-New X-Men. Egalement, les personnages me paraissent pour le moment assez génériques. On a du mal à cerner le nouveau caractère de Magik et aucun personnage se démarque ou est attachant, à part Cerebra dont le changement me rappelle également d'autres vieux scénarios - notamment celui de son prédécesseur.

Justement, à propos de ce qui arrive à Jean, la première chose qui m'est venue en tête est qu'elle pourrait très bien venir en aide à un inhumain mais tout le monde semble penser qu'il s'agissait d'un mutant. Ça paraissait évident. Le contexte des Inhumains, confondus avec les mutants par délit de faciès, est plutôt intéressant et poussera certainement les victimes du Terrigen Mist à s'en prendre aux mutants.

Enfin, et je terminerai là-dessus, nous avons deux révélations importantes dans ce numéro. Tout d'abord, le destin de Cyclops. Une phrase de la pensée de Storm nous explique ce qui lui est arrivé pendant les 8 mois qui séparent Secret Wars à maintenant. Enfin, nous apprenons où se situe X-Heaven. Cela est plutôt une surprise, même si si on se réfère aux runs de Gillen et Bendis, il s'agit d'un lieu plutôt étrange (enfin encore plus étrange) pour se cacher.

Extraordinary-X-Men-002-CoverExtraordinary X-Men #2

Marvel Comics • Par Jeff Lemire & Humberto Ramos • $4.99
Contexte lourd qui fait que si on n'y adhère pas, on pourrait passer à côté de la série qui s'acère pas si mal. La direction prise pour les mutants n'est pas inintéressante, en tout cas, Lemire arrive à en faire ressortir de bonnes choses, mais il y a des choses qui coincent.