The Mighty Blog

Extraordinary X-Men #5

Les X-Men de Storm font face à Mister Sinister, et une vieille connaissance en prime. Jeff Lemire et Humberto Ramos concluent lentement mais sûrement le premier arc, avec un bilan bien mitigé...

Il y a quelque chose qui ne va pas chez les séries mutantes en ce moment, et c'est à mon avis un manque de vision franche et claire. Entre la série d'ados d'All-New X-Men, la série 90's moche Uncanny X-Men, et Extraordinary X-Men, il n'y en a aucune qui se démarque. Si on devait choisir la "moins pire" des équipes, ça serait évidemment Extraordinary X-Men, qui sans être excellente, arrive à faire passer un bon moment. Pourtant, Jeff Lemire veut être partout et finit par perdre son numéro.

Les X-Men font face à un ancien ami, et Mister Sinistre est derrière tout ça. Alors que le Vieux Logan a enfin rejoint les autres, le combat final commence, avec toujours le rôle des X-Men dans le monde en fond.

Le problème du titre est à mon avis ce qui pourrait faire sa force dans peu de temps : Jeff Lemire a un milliard d'idées, plein (beaucoup trop?) de personnages à développer, et n'a pas le temps de bien le faire. Tant qu'à lui faire confiance, il aurait été judicieux de lui confier soit un deuxième titre, soit un titre bi-mensuel, parce qu'ici, on trépigne un peu par moments sans jamais avoir ce qu'on veut lire. Il y a beaucoup de personnages mystérieux comme par exemple Diablo, qui fait plus une apparition éclaire qu'autre chose sans servir à grand chose, les visions de Storm, ou même les évolutions des personnages dont Brian Michael Bendis s'était servi. On voit par contre se dessiner de bonnes choses pour certains personnages, notamment un retour à une position de pouvoir de Storm, ou la liaison entre Papy Logan et la jeune Jean Grey, qui donne quelque chose d'assez mignon et paternaliste.

En fait, on dirait qu'on a confié la direction du titre à un énorme fan des mutants, et qu'il se fait terriblement plaisir sur l'écriture. L'avantage, c'est que la lecture est vraiment fun, bien rythmée, pleine d'action et de moments de bravoure pour chaque personnage, malgré son casting étendu. L'inconvénient, c'est qu'avec ce trop-plein de protagonistes,  l'action avance assez lentement, et on a beaucoup de choses qui font un peu forcées.

Malgré tout ça, pour un numéro de conclusion uniquement tourné sur la violence, on ne s'ennuie pas. Il aura fallu beaucoup de temps pour former l'équipe, et si je suis curieux de voir comment chaque membre réussira à être mis en valeur à chaque fois (j'ai peur que certains passent à la trappe), je suis confiant pour le titre. Il faut espérer que Lemire ait trouvé ses marques sur cet arc, et qu'il lui aura juste fallu quelques numéros de chauffe. Avec un aussi bon casting, des années de développement de l'univers avant lui, et le contexte des "huit mois écoulés" des séries, il serait regrettable qu'il échoue.

Humberto Ramos finit sa prestation comme à chaque fois, fatigué mais toujours doué. C'est toujours éléctrisant tellement ça déborde de flammes, d'explosions et de projectiles, mais ça inclut une perte sur les détails ou les décors. C'est plutôt dommage, parce que malgré ça les personnages et les découpages sont classes. Il faut donc accepter quelques sacrifices...

Extraordinary X-Men (2015-) 005-000Extraordinary X-Men #5

Marvel Comics • Par Jeff Lemire & Humberto Ramos • $3.99
Les Extraordinary X-Men finissent le premier arc de la série plutôt doucement, sans grand exploit, mais de manière plaisante. Sans être mauvais, le titre a fini de se lancer bien lentement... En espérant que la suite soit meilleure !