The Mighty Blog

Extremity #1

Retour aujourd'hui sur la nouvelle série de l'illustrateur Daniel Warren Johnson, qui nous propose sa création, Extremity, publiée chez Image Comics par le studio de Robert Kirkman, Skybound. On peut dire que cette série commence fort !

C'est un peu dans l'inconnu que j'ai plongé en lisant ce premier numéro. Je ne connaissais pas l'auteur/dessinateur, mais le pitch était intrigant et la couverture franchement avenante. Et, on peut dire que je ne suis pas déçu. C'est très beau, et l'histoire part sur de bonnes bases.

La structure est pourtant assez classique. Un petit flash-back pour expliquer la statu-quo de la série, une héroïne, Thea, vite établie et une menace bien présente mais c'est surtout, l'antagonisme entre elle et les ennemis de son peuple qui est bien présenté. Ça semble un peu convenu, mais la spécificité de l'héroïne est bien trouvée, surtout quand on sait que c'est un artiste qui conçoit le scénario.

Dans la suite de l'épisode, on revient au temps présent. Il est maintenant l'heure pour le peuple de Thea de se venger de la menace vue dans le passé. Et, là, c'est encore une grosse claque graphique ! La vengeance se forme petit à petit avant de laisser place à la violence. C'est démesuré et sanglant. La mise en scène est vraiment adaptée et on enchaîne les pages avec grand plaisir. Johnson continue en arrière-plan de caractériser ses personnages et on sent que ce qui se passe à la fin de l'épisode va vraiment faire basculer l'univers qu'il a mis en place. On ne peut qu'attendre la suite !

Graphiquement, c'est somptueux. On a droit à un mélange de SF et de fantastique, avec certaines planches vraiment marquantes par leur aspect démesuré. La colorisation de Mike Spicer est vraiment adaptée, il donne une teinte assez proche de ce que peut faire Matt Hollingsworth sur Seven To Eternity notamment.

Extremity #1

Image Comics • Par Daniel Warren Johnson • $3.99
Très bonne surprise que ce Extremity. Daniel Warren Johnson propose un numéro assez dense, dans lequel il introduit un univers assez fou (même si certaines influences sont visibles). On a hâte de voir la suite, notamment l'évolution de l'héroïne et de son rapport avec sa famille. À suivre !